Bébé 2 : Bébé Fille ou bébé garçon, notre préférence ?

Alors je vais évacuer immédiatement les doutes que le sujet de l’article pourrait entrainer : non Julie n’est PAS ENCEINTE 😉 Mais rien n’empêche de nous projeter dans l’avenir si cela devait arriver… ! Et même si ce n’était pas dans nos projets les gens ont souvent cette préoccupation pour nous en nous demandant « à quand le numero 2 ? ».  

Volontairement ou non, on s’interroge sur le choix du sexe du deuxième enfant que nous souhaiterions avoir. Avant la naissance de Charlie nous avions une préférence pour une fille et finalement avoir un garçon c’est vraiment super ! Alors pour le second enfant (si ça doit arriver encore une fois), quelle est notre préférence ?

Article lié : Le « mythe » de l’écart d’âge idéal n’existe pas

Vous préférez une fille ou un garçon ? 

Quand on se projette dans un projet de bébé, on se pose rapidement la question du sexe de l’enfant. Au départ avec Julie nous avions très envie d’avoir une petite fille. On s’était projetés dans les premiers mois de grossesse (et même avant) avec cette idée jusqu’à ce que l’échographie du 5eme mois nous annonce que ce serait un garçon ! Finalement on ne regrette pas du tout et chaque jour nous montre que toutes nos craintes liées au fait d’avoir un fils n’étaient pas fondées. Julie vous a d’ailleurs écrit un article sur Comment gérer sa déception à l’annonce du sexe de bébé que je vous invite à redécouvrir.

Nous comprenons bien les parents qui ont des envies particulières et qui nous disent espérer avoir une fille ou un garçon après un premier enfant. C’est rassurant par rapport à nos propres expériences et permet de se projeter avec une petite sœur ou un petit frère pour jouer avec le numéro un. Souvent quand on a eu une première fille on a envie d’avoir ensuite un garçon ou inversement. Certains parents ont aussi envie d’avoir un second enfant du même sexe car ils ont déjà eu l’expérience de l’ainé.

Mais c’est oublier que chaque enfant est unique et différent des autres, et que ce n’est pas parce que le premier présente tel ou tel trait de caractère qu’il en sera de même pour le second uniquement s’il est du même sexe. Ce n’est pas parce que le premier fait ses nuits que c’est le cas pour les autres. Je me souviens d’un papa de jumeaux à la crèche de Charlie qui me racontait que l’un des garçons était très calme et faisait des grasses matinées tandis que le second était très agité et se réveillait tous les matins à 6 heures… C’est bien la démonstration que ce n’est pas une question d’éducation ou de milieu familial mais essentiellement lié à la personnalité de l’enfant. 

Article lié : Ne pas vouloir d’enfant : Être parent une obligation ?

Notre préférence ?

Alors qu’avant on aurait préféré avoir une fille maintenant si nous avons un autre enfant, ça nous est totalement égal. Qu’importe, fille ou un garçon. Quoi qu’il en soit nous serons très heureux ensemble et nous savons que ce sera forcément différent que ce nous avons connu avec Charlie.

Le sexe de l’enfant n’est finalement pas un critère de distinction à cet âge-là. On a toujours essayé de ne pas l’enfermer dans une éducation genrée et on s’aperçoit que s’il joue beaucoup avec des voitures il joue aussi beaucoup avec sa cuisinière. Et comme nous lui avons acheté des vêtements mixtes peu importe le suivant ils pourront être réutilisés. 

Finalement la nature décide pour nous tous, et qu’il s’agisse d’une fille ou d’un garçon ce sera toujours parfait pour nous qui aimerons infiniment cet enfant. Alors comme dit Charlie, « je voudrai un sœur pour jouer avec moi » 😉 

Article lié : Mon désir de bébé pollueur

Finalement je pense qu’aujourd’hui le sexe du bébé nous est égal car nous avons appris grâce à Charlie que nous pouvions nous projeter aussi bien avec un garçon qu’une fille. C’est important car en fait ce qui oriente (en tous les cas pour nous) ce besoin de se voir d’avantage avec l’un que l’autre c’est tout simplement notre besoin de projection.

Bien sûr d’autres facteurs interviennent comme les schémas de famille dans lesquelles nous avons nous même évolués, les remarques de l’entourage ou encore les attentes de la société mais pour notre part nous sommes assez loin de ces derniers points depuis bien longtemps.

Et vous alors, une préférence ?

avoir une préférence pour bébé
avoir une préférence pour bébé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.