Comment réussir le passage au lit de grand ? 12 conseils clés!

passage au lit de grand

Le passage au lit de grand !

Ce changement est une transition importante que nous avons effectué assez tôt avec Charlie vers 15/16 mois et qui a été un véritable succès ! Autour de nous l’entourage appréhendait beaucoup ce changement jugé trop précoce. Pourtant ce n’était pas du tout notre cas et nous l’avons abordé très sereinement. C’est peut-être d’ailleurs ça la clé du succès de cette opération ?

Ce changement de lit n’était pas son premier changement de lit puisque les 5 premiers mois Charlie était dans son cododo tout contre moi. Il n’est d’ailleurs pas rare que les bébés passent d’abord par l’étape berceau puis lit à barreaux pour finir dans un lit de grand. Etrangement pourtant les gens appréhendent souvent moins la première transition.^^

On invite souvent à effectuer le changement après les 2 ans de l’enfant. Je vous dirais ici encore qu’il n’y a pas de règle stricte (Charlie l’illustre bien d’ailleurs).

Alors comment réussir le passage au lit de grand ? Sans être une professionnelle de la petite enfance, je vous partage une nouvelle fois mon expérience de maman et le fruit des recherches que j’ai pu faire.

Article lié : Le cododo bébé une bonne idée ?

Quand passer bébé au lit de grand ?

Je me souviens que nous avons passé Charlie dans son lit à barreaux à un moment où c’était plus que nécessaire puisqu’il n’avait plus du tout de place dans son cododo. Nous aurions dû le changer de lit avant, seulement voilà, je n’étais pas prête à ne plus le sentir tout contre moi.

Inversement nous n’avons eu aucune hésitation pour le passage au lit de grand alors que nos proches nous disaient d’attendre. Seulement voilà nous savions que c’était MAINTENANT ! C’était le BON MOMENT !

Alors comment savoir que c’est le bon moment ?

1) Son lit bébé est devenu trop petit

Si c’est le cas, la nécessité d’un changement vous sautera vite aux yeux.

2) Votre enfant demande un lit de grand

C’est un peu comme la propreté, quand bébé vous annonce qu’il ne veut plus de couche. L’opportunité idéal pour se lancer.

3) Vous sentez que votre enfant est prêt et disponible

Ce n’est pas parce qu’il ne le formule pas clairement que votre enfant n’est pas prêt. Charlie n’avait pas demandé à changer de lit mais nous sentions sa frustration d’être coincé dans son lit à barreaux. En plus de cela il venait de quitter son berceau à la crèche pour passer dans un lit de grand justement. Nous avons estimé qu’il était important de l’accompagner dans cette transition et que le coucher à la maison ne devait pas une source de frustration.

4) Une période sans gros changement

Mieux choisir si possible une période où il n’y a pas trop de changement en même temps pour que notre enfant conserve un certain nombre de repère. Par exemple si l’on attend bébé 2, le changer de lit le jour de l’arrivée de bébé n’est pas l’idéal à mon sens.

5) Vous vous sentez prêts

Les enfants sont des éponges et il y a fort à parier que si vous appréhendez ce changement votre enfant le ressente. En plus, le quotidien est déjà bien rempli alors inutile que ce changement de lit soit une source de stress et de préoccupation supplémentaire pour vous. Mieux vaut qu’il s’agisse d’un moment agréable pour tout le monde.

Comme cela s’était bien passé à la crèche pour Charlie nous étions rassurés et prêts.

Article lié : Les dangers des écrans pour nos enfants + outils de bonnes habitudes gratuits

Comment réussir le passage au lit de grand ?

JE n’étais pas prête à passer Charlie de son berceau cododo au lit barreau mais clairement LUI l’était sans soucis. D’ailleurs le premier soir dans son lit à barreau de notre chambre je l’ai couché avec beaucoup d’appréhension alors que finalement lui était ravi et que tout s’est très bien passé. Même chose quand nous avons basculé le lit dans sa chambre. OK j’ai compris… Mon bébé GRANDIT !

Le passage au lit de grand est souvent vécu comme le changement le plus important. Il est perçu comme plus important que le précédent tout simplement je pense parce que l’on tourne définitivement la page du lit pour bébé pour un lit plus « définitif ». L’autre point (et qui renforce le précédent) est que désormais notre enfant peut monter et sortir seul de son lit, il gagne en autonomie.

Comment réussir le passage au lit de grand ? Plusieurs conseils :

6) Anticiper et discuter

Cette étape est d’autant plus importante si la demande de changement n’émane pas directement de votre enfant. Nous avons pris le temps d’expliquer à Charlie que nous allions lui acheter puis lui installer un tout nouveau lit, un lit de grand.

7) Valoriser ce changement et marquer le coup

Présentez ce changement en positif à votre enfant et montrez lui l’aspect symbolique. Dites-lui qu’il est grand désormais Nous lui avons expliqué que ce lit n’aurait pas de barreaux et qu’il pourrait monter et descendre seul mais aussi que nous pourrions nous allonger à côté de lui pour lui lire des histoires.

8) Choisir le lit ensemble

Bon l’idée n’est pas vraiment que votre enfant choisisse seul son lit. Il est encore trop jeune pour ça (en plus il pourrait choisir un lit inadapté comme un lit superposé déconseillé avant 6 ans à cause des risques de chute). L’idée est donc plutôt de l’impliquer, de le faire participer et de le rendre acteur de ce choix. Si vous hésitez entre deux modèles, pourquoi ne pas lui demander son avis ? Nous avons montré à Charlie des photos du lit que nous avions commandé quelques jours avant sa livraison en lui expliquant que se serait son nouveau lit et pourquoi il allait être super ! : lit de grand, gain d’autonomie, très joli lit…

Même chose pour la literie.

9) Préparer le lit ensemble

Lorsque le lit est enfin arrivé, installez-le avec votre enfant. Nous avons déballé le colis et monté le lit avec Charlie. Quelle fierté pour lui de participer à la construction de son lit ! Il prenait ses petits crayons de couleurs et les mettait dans les trous des vis pour participer à la construction. Il était totalement surexcité !^^

10) Réorganiser la chambre ensemble 

Si l’emplacement du lit doit changer mieux vaut prévenir votre enfant et opérer les changements avec lui en le rendant acteur et en faisant de ce moment un moment agréable.

11) Préserver son cocon

Dans la mesure du possible, essayez de recréer l’atmosphère de son lit à barreaux dans le nouveau lit. Nous avons replacer les doudous de Charlie (sa ménagerie devrais-je dire^^) à la même place que dans son ancien lit.

12) Conserver sa routine du soir

Avec le changement de lit, le moment du coucher ne doit pas devenir une source d’appréhension si votre enfant reste méfiant avec ce changement, ni un moment de surexcitation si votre enfant accueille avec joie ce changement.

Conserver vos rituels du soir et votre organisation pour qu’il comprenne que malgré ce changement, le moment du coucher reste le moment du coucher, un moment de calme avant le dodo.

Article lié : 10 astuces pour être à l’heure le matin avec des enfants !

Les questions que l’on nous pose souvent concernant le changement de lit de Charlie

J’ai regroupé ici les questions qui reviennent souvent. Et pour info le lit de grand de Charlie est un lit en fer forgé blanc acheté sur La Redoute (90€ en soldes) mais qui n’est plus disponible malheureusement.

Est-ce que Charlie descend tout seul de son lit et vient vous voir ?

Oui… Et non !

Charlie est capable de monter et descendre seul de son lit et le fait sans soucis en journée mais quand vient le moment du coucher il ne descend jamais de son lit sans y être autorisé. L’avantage sans doute de l’avoir basculé tôt, il devait encore y voir des barreaux invisibles.^^

En tous les cas nous avons tenu à entretenir cette bonne habitude.

D’ailleurs certains enfants n’attendent pas d’avoir un lit de grand pour apprendre à sortir tout seul y compris de leur lit à barreaux 😉

Avez-vous mis une barrière de sécurité ?

Non. Nous voulions en mettre une par précaution car nous avons changé assez tôt de lit mais la barrière que nous avions commandé n’est jamais arrivée… Nous avons donc fait sans et placé des coussins en bas du lit.

Est-ce que Charlie est déjà tombé du lit ?

Oui ! C’est arrivé à plusieurs reprises mais étonnamment pas dans les nuits qui ont suivi le changement. Il a dû tomber 5 ou 6 fois en 1 an sur ses coussins. En général ses chutes n’ont réveillé que moi (la mère qui dort en mode veille^^), lui dormait toujours.

Est-ce qu’il ne se découvre pas ?

Si il enlève très souvent sa couverture. Si votre enfant aime sa gigoteuse, n’hésitez pas à la conserver au début. Cela permet de ne pas faire trop de changements d’un coup, de recréer son cocon et d’étaler les dépenses. Le fait est que Charlie n’avait déjà plus de gigoteuse avant le changement. Il n’en voulait plus et nous lui avions déjà mis une couverture.

La solution ? Le recouvrir, lui mettre des chaussettes ou opter pour des pyjamas à pieds.

Avez-vous conservez l’ancien lit en transition ?

Non ! La crèche nous l’avait d’ailleurs déconseillé pour éviter, dans le cas où le changement serait difficile, de légitimer ses craintes à l’égard du lit de grand en lui proposant un retour en arrière. Nous ne voulions pas envoyer un message disant que le changement était une erreur.

 

Article lié : Bébé ne veut pas se coucher : nos solutions testées avec Charlie !

J’espère que ce retour d’expérience pourra aider ceux qui en ont besoin. Encore une fois tous les enfants sont uniques et il n’y a pas d’urgence à changer de lit. Nous l’avons fait parce que le changement de lit à la crèche représentait une opportunité de le faire mais nous aurions très bien pu attendre.

A vous de voir, c’est votre enfant et c’est vous qui êtes seuls juges.

passage au lit de grand

Commentaires

  1. Charlotte - Enfance Joyeuse
    15 février 2019 / 11 h 02 min

    Un super article ! E très bons conseils pour penser cette transition en douceur !! 

    • Julie Olk
      Auteur
      26 février 2019 / 4 h 02 min

      Contente que cet article t’intéresse 😄

  2. WorkingMutti
    15 février 2019 / 11 h 02 min

    Ah les barreaux invisibles … Même à 3 ans, nos fils les ont encore 😁. 

    • Julie Olk
      Auteur
      26 février 2019 / 4 h 02 min

      Drôlement pratique ces barreaux invisibles.^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.