Le retour à la maison après l'accouchement : mon expérience et mes 11 conseils aux jeunes mamans

retour à la maison

 

 

Notre coeur explose de bonheur lorsque l’on sait que bébé va bientôt arriver. Chaque semaine, jour, heure ou minute qui passe ne suffit pas à apaiser l’impatience. 

 

Nous avons hâte de rencontrer notre petit bébé. Nous voulons nous retrouver avec lui et en profiter un maximum. 

 

Nous nous projetons dans notre future nouvelle vie de famille. Nous réfléchissons aux prénoms, à la décoration de sa chambre, à l’éducation que nous voulons lui donner et aux valeurs que nous souhaitons lui transmettre et parfois même aux métiers qu’il fera ainsi qu’aux grandes choses qu’il est destiné à accomplir.

En attendant l’arrivée de bébé on se prépare bien évidemment à l’accouchement. Un événement que l’on attend tout autant que l’on peut l’appréhender.

 

En revanche, il y a une chose à laquelle on pense moins et que l’on ne prépare pas toujours : le retour à la maison au sortir de la maternité…

Alors que faut-il en penser et comment si préparer ?

 

 

Article lié : Avec ou sans anesthésie péridurale : la naissance d’un faux débat autour de l’accouchement

 

 

Le retour à la maison : une expérience unique

 

Parfois on préfère ne pas penser à tout ça et on se rassure en se disant que de toute façon l’autre parent sera là et saura surement faire ou que l’instinct prendra nécessairement le dessus.

 

Après tout, être parent n’est pas inné et l’on se retrouve parfois vite seuls et démunis face à ce petit être. Que faut-il faire ? Lui dire ? Pourquoi pleure t-il ? 

Au fait comment on change une couche ? Et pourquoi ce body s’accroche sur le côté et ne se boutonne pas simplement en bas comme le précédent ?

Mince il ne dit rien c’est suspect non…?

La poule qui a trouvé un couteau, vous connaissez ?^^

 

Finalement, le retour à la maison est je crois différent pour chacune d’entre nous. C’est un peu comme la grossesse, aucune ne se ressemble.

 

Rentrer de la maternité avec son premier enfant dans les bras n’est pas la même chose et ne s’organise pas de la même façon si l’on a déjà un ou plusieurs enfants à la maison. Cela dépend aussi de l’âge des ainés. 

 

Au delà de la composition du foyer le retour à la maison dépend aussi de l’état de fatigue dans lequel on se trouve, de la façon dont s’est passé notre accouchement, mais aussi du papa. Maman et papa peuvent donc être tous les deux un peu fatigués et perdus mais aussi très bien gérer et s’organiser.

 

Il n’y a donc pas vraiment de règles.

 

 

Article lié : Le cododo bébé une bonne idée ?

 

 

 

Pourquoi j’appréhendais de sortir de la maternité ?

 

Mon accouchement ayant vraiment été très compliqué j’appréhendais énormément le retour à la maison. Je suis restée 3 jours à la maternité et j’ai dû rentrer car on m’a expliqué qu’il avait besoin de la chambre…

(Merci aux pouvoirs publics qui liront ce post de cesser de fermer des maternités. J’ai aussi une pensée pour toutes les petites maternités de proximité qui ferment parce qu’elles n’ont pas atteint le seuil du nombre minimum de naissance pour rester ouvertes).

 

La maternité était pour moi proche du paradis et avec le recul la seule chose que j’aurai faite différemment serait de refuser les visites bien trop fatigantes et envahissantes dans mon état. Je comprends que les proches veuillent voir le bébé mais nous nous sommes laissés dépasser par les envies des proches en oubliant de nous écouter et de tenir compte de nos besoins.

 

J’ai mis 2 jours avant de pouvoir marcher, j’étais incapable de laver mon bébé et je n’arrivais d’ailleurs pas à me laver seule. La maternité était donc très rassurante pour moi. On s’occupait du bain de mon fils, on m’aidait et mes repas (bien que loins d’être de la haute gastronomie, une pensée à mon papa qui m’a livré des rillettes^^) m’étaient livrés sur un plateau.

Sans compter que je n’avais pas le ménage à faire ni quoi que ce soit d’autre non plus.

 

Je vous laisse donc imaginer mon angoisse à l’idée de rentrer chez moi…

 

 

Article lié : Comment les maisons de la Protection Maternelle Infantile peuvent aider les femmes enceintes ?

 

 

 

Notre retour de la maternité

 

Ayant été déclenchée je n’avais pas laissé l’appartement sans dessus dessous. En plus mon chéri et ma maman l’avaient parfaitement nettoyé et préparaient ce qui manquait éventuellement.

Ma maman nous avait préparé plusieurs repas d’avance et est restée quelques jours chez nous… le Graal ! Enfin pour celles qui comme moi sont très proches de leur maman.

 

Durant ces quelques premiers jours ma maman a été pour mois une véritable infirmière elle s’occupait de moi et de notre intérieur sans oublier les courses. Elle me faisait à manger et m’aidait à prendre mon bain. 

Pour ceux qui ne le savent pas Daddy Olk est malade et handicapé (le vilain mot pour être jeune papa^^). Il se fatigue particulièrement vite et il n’aurait pas pu tout gérer tout seul mais si c’est possible pour certains papa alors tant mieux 😉

Daddy Old avait pris ses 11 jours et nous avons donc pu prendre le temps de nous occuper de notre bébé et de le découvrir.

 

Malgré mon état j’ai toujours fait l’effort de me m’habiller, me maquiller et me coiffer pour moi même autant que pour mon fils.

Je faisais en sorte de me consacrer quasi exclusivement à lui et je remercie ma maman qui a su être présente tout en veillant à ne pas se substituer à moi auprès de notre bébé. Elle a tout fait pour me permettre de m’en occuper seule et de profiter de ces premiers moments uniques.

 

Le jour J de notre retour, des fleurs m’attendaient, le repas était prêt, la maison propre et le frigo rempli. Nous avons fait découvrir à Charlie sa chambre et fait visiter le reste de la maison.

Alors voilà même si le contexte n’était pas idyllique je dois reconnaitre que grâce à l’aide de mes proches j’ai pu vivre moi aussi avec mon bébé dans une vraie bulle de bonheur.

En plus ayant un frère et une soeur de 17 ans de moins que moi je n’étais pas perdue face à ce petit bébé même si j’avoue que je ne m’attendais pas à être parfois aussi déchirée en entendant ses pleurs. 

 

Charlie nous a comblé d’amour. C’est cliché mais c’est sincère. Je pouvais passer des heures à le regarder. Je ne l’ai pas quitté et j’ai aimé sentir son odeur et le couvrir de baisers. Rien que de vous écrire tout cela, j’ai un sourire accroché au visage qui ne me quitte pas !^^

 

Nous avons eu la chance d’avoir un enfant très facile qui ne se réveillait qu’une fois par nuit et a fait ses nuits à 2 mois. Cela n’a peut-être l’air de rien mais je vous assure que nous avons apprécié ces nuits calmes. J’avais clairement besoin de me reposer et je dormais dès que possible.

 

 

Article lié : Bébé ne veut pas se coucher : nos solutions testées avec Charlie !

 

 

 

Mes conseils pour un retour à la maison serein

 

1) Un intérieur prêt à vous accueillir vous et votre bébé

Vous vous en doutez, rentrer dans un appartement digne d’un champs de bataille qu’il vous faudra ranger et nettoyer est un coup dur pour vous qui avez besoin de vous reposer et de vous consacrer à votre bébé.

Que vous partiez ou non dans la précipitation, j’invite vivement votre conjoint à essayer de préparer la maison pour votre retour.

 

2) Une petite surprise ?

Ce n’est pas indispensable mais ça fait toujours plaisir. En plus ce n’est pas forcément quelque chose de très compliqué : des fleurs, un petit apéritif avec ou sans alcool, un petit repas livré, un DVD, un livre (on ne sait jamais^^) ou les rillettes qui vous ont tant manquées… Il y a 1001 façons de faire plaisir 😉

 

3) Un peu d’aide !

Une idée de cadeau de naissance en or ? Des repas tout prêts pendant un mois ! ou une aide ménagère ! Je vous assure que ce sera un cadeau apprécié.

Si c’est possible n’hésitez pas non plus à vous faire livrer vos courses.

Sinon demandez éventuellement à vos proches, amis et même parfois voisins.

Exprimez-vous et verbalisez ce dont vous avez ou non besoin.

En ce qui nous concerne la PMI nous a aidé a obtenir une aide de la CAF pour avoir une aide à domicile les premiers mois pour faire au choix le ménage, les repas, le bain du bébé…

 

4) Lâchez du leste

Il va falloir accepter que tout ne soit pas exactement à sa place pendant quelques temps.^^

 

5) Gérer le flux des visites

A vous de voir si vous êtes prêts ou non à accueillir du monde et dans quelles proportions.

 

6) Ne négligez pas la rencontre avec les aînés

Je ne dis pas ça parce que je suis l’aînée d’une fratrie de 6.^^ Je le dis aussi en tant que maman et je vois bien que mon fils a besoin d’attention. Je sais donc que le jour du retour avec un éventuel numéro 2 je devrais veiller lui consacrer du temps. En plus si les parents ont besoin de se consacrer à leur nouveau-né, de le découvrir et de l’apprivoiser il en va de même pour les aînés.

 

7) Reposez-vous et prenez soin de vous

Le conseil classique c’est sûr mais c’est assez vrai je trouve : DORMEZ !

Ne vous négligez pas non plus et prenez soin de votre corps.

 

8) Si vous optez pour le biberon…

Préparez vos biberons et dosettes et laissez-les sur votre table de nuit. Ce temps gagné est précieux.

 

9) Le détail pratique important du D Day..

Le siège auto déjà installé dans la voiture ! Daddy Olk comptait sur moi pour l’installer car il n’était pas sûr de lui… J’ai accouché fin octobre dans le froid et je peux vous dire que je n’avais pas vraiment la tête à ça. Bref nous étions dans la rue, en plein froid avec bébé à l’installer. Une erreur que nous ne ferons pas 2 fois 😉

 

10) Faites-vous confiance !

Le plus précieux des conseils de cette liste. Vous êtes jeunes parents certes mais c’est votre enfant et vous êtes les plus à même de savoir ce dont il a besoin.  En plus tout le monde aura forcément un avis et vous verrez que tout le monde ne sera pas toujours d’accord. 

Ecoutez-vous ! 😉

 

11) Parce qu’on est pas que des parents…

N’oubliez pas l’autre, laissez lui une place auprès de bébé mais pensez aussi à profiter de moments à vous. Même le temps d’un petit « je t’aime » ça fait toujours du bien.

 

 

Article lié : Pourquoi suis-je une mère parfaite ?

 

 

 

Comme vous avez été plusieurs à me demander cet article j’espère qu’il répondra à vos questions. Sinon n’hésitez pas à me les poser en commentaire. 😉

Et vous comment s’est passé votre retour à la maison ?

 

retour à la maison

 

 

 

 

 

 

Commentaires

  1. Soa
    17 octobre 2018 / 10 h 10 min

    Le plus grand conseil serait je pense de se reposer au maximum. Dès que nos petits nous le permettent, il faut s’allonger et même de profiter de leur sommeil à eux pour nous aussi nous endormir. C’est la grande erreur que j’ai faite, j’attendais pour qu’ils s’endorment pour m’adonner aux plusieurs tâches de la maison, je me suis très vite retrouvée épuisée ! 

    • Julie Olk
      Auteur
      7 novembre 2018 / 11 h 11 min

      Oui le sommeil est tellement précieux pendant cette période… 👍

  2. Charlotte - Enfance Joyeuse
    17 octobre 2018 / 10 h 10 min

    De supers conseils ! De quoi envisager un retour serein à la maison !! 😀 

    • Julie Olk
      Auteur
      7 novembre 2018 / 11 h 11 min

      Merci pour ton gentil commentaire ❤
      J’espère en effet que ce sera utile 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.