La grande étape de la propreté bébé avant la rentrée

la proprete bebe

Nous y sommes : les toutes premières vacances scolaires ! L’occasion pour nous de faire un petit bilan de ces premières semaines d’école dont l’enjeu pour nous était celui de la propreté bébé.

Si vous nous suivez sur mon compte Instagram @julie_olk vous vous souvenez probablement des jours précédents la rentrée où Charlie n’était toujours pas propre. Nous lui avions expliqué qu’il irait à l’école sans couche mais nous ne lui en parlions pas d’avantage et n’avons pas exigé de lui qu’il soit propre pour l’occasion. 

En vérité nous n’étions absolument pas stressés par cette question. Nous avions décidé qu’il serait prêt quand il serait prêt et ne voulions pas en faire un enjeu ni une source de stress pour lui. 

J-3 : Charlie n’était pas propre et nous n’avions pas essayé de lui apprendre à l’être.

Jour J : A notre plus grande surprise, il était prêt pour l’école.^^

Je vous partage ici notre méthode même si je pense que chaque enfant est différent et qu’il n’y a pas de méthode unique et que chaque enfant est différent. Simplement comme vous aviez été plusieurs à me la demander je vous la partage accompagnée d’un document tout prêt pour la mettre en place. J’espère qu’elle pourra en aider certains 😉 

Article lié : Comment réussir le passage au lit de grand ? 12 conseils clés !

La météo de la propreté bébé 

Avant la rentrée Charlie n’était pas propre mais savait aller sur le pot s’il le voulait. Quand il trouvait que c’était amusant il y allait à la maison mais aussi à la crèche pour imiter ses petits camarades. Il était donc capable de s’assoir sur le pot sans soucis. 

Pendant les vacances nous lui avons proposé de ne pas mettre de couches mais il n’a pas voulu que ce soit pour ne rien mettre ou mettre un slip… Il ne voulait pas. Nous n’avons pas insisté. Il savait néanmoins que la rentrée approchait et qu’il ne pourrait pas mettre de couches pour aller à l’école.

Le vendredi qui précède la rentrée je lui propose donc un jeu : La météo du soleil !

Le concept était assez simple, un tableau à compléter en y dessinant des soleils souriants ou des nuages pluvieux. Le soleil quand on va au pot avec succès. Le nuage quand il y a un petit accident.

Je lui ai présenté le jeu avec beaucoup d’enthousiasme et il était content de jouer avec maman. Nous avons donc troqué la couche pour un slip et commencé la partie.

Soyons honnêtes, le premier jour je l’ai changé pratiquement 10 fois dans la journée… Pourtant (et c’était la bonne nouvelle)  il y a eu plus de soleils que de nuages ce jour-là. En revanche nous avions clairement un soucis important de continence sur cette première journée mais j’ai préféré voir le verre à moitié plein tant il était enthousiaste. 

J’avais volontairement choisi un nuage sans visage pour qu’il ne s’assimile ni au nuage, ni à un éventuel échec. Le nuage n’était donc qu’un nuage, un simple petit accident. J’y avais aussi associé la phrase de petit ours brun sur la propreté « les petits accidents ça se réparent facilement ». Aucune réprimande, ni le moindre reproche en cas d’accident. Nous constations simplement ensemble l’accident que Charlie ponctuait généralement d’un « Oh dommage » ou d’un « Est pas grave maman » voir d’un « Tant pis ». 

A l’inverse, pour le soleil j’avais choisi de le personnifier pour que ce succès soit le sien. Je voulais qu’il s’identifie à chacune des réussites de notre jeu. Je veillais à toujours dessiner un soleil avec un grand sourire dans le tableau et a lui expliquer qu’il pouvait être fier de lui. Bien sûr Papa et Maman était aussi très fiers de lui mais je voulais qu’il le soit pour lui même, l’idée n’était pas qu’il le fasse pour nous faire plaisir mais bien pour lui.

Pour le remplissage nous le remplissions ensemble. Je pense que c’est à vous de voir si vous souhaitez le remplir avec votre enfant, le laisser dessiner ou encore coller des gommettes. A vous de voir. 

Tous les 5 soleils de la journée il avait droit à 1 Super Ticket Soleil. Après 3 Tickets Soleil il avait droit à une surprise. Ici c’est à vous de voir comment avance votre enfant et si vous souhaitez ou non y associer une surprise. 

Le dimanche nous n’avions plus qu’un seul accident par jour. Le jour de la rentrée, Charlie a eu un accident pendant la sieste et le deuxième jour il n’a pas osé demander à aller aux toilettes durant la pause déjeuner. Les accidents se sont arrêtés là. Il était propre à l’école !

Article lié : Le développement du langage oral chez l’enfant : 7 questions à Sarah, orthophoniste.

La propreté bébé… la nuit !

Propre en journée, c’est une chose. Propre la nuit en est une autre. Il arrive que la propreté se fasse en un coup. Ce n’est pas le cas chez nous.

Là non plus nous n’étions pas pressés. Charlie est désormais propre en journée mais le matin il est rare que nous constations une couche sèche. 

Nous avons décidé de le laisser prendre ses marques pour l’instant. L’entrée à l’école, les nouveaux copains, la propreté… Tout ça représente déjà énormément de changement. Nous avons donc choisi de lui laisser un peu de temps. 

Nous lui en parlerons probablement aux vacances de Noël si nous le sentons disponible. 

Cela fait partie des choses sur lesquels nous allons encore devoir avancer comme le biberon du soir en plus du repas et la tétine en journée. D’ailleurs actuellement nous mettons davantage l’accent sur la tétine.

Petit à petit le bébé cède sa place à un vrai petit garçon.

Article lié : Aider son enfant à revenir au calme : 7 questions à Laura, sophrologue

Il n’y a pas de méthode unique avec les enfants pour acquérir quelque chose. La bonne méthode n’existe pas et nous devons tous trouver la notre. Si cela n’avait pas fonctionné il serait allé à l’école en l’état et pour tout vous dire, le connaissant, je pense qu’il serait devenu propre par mimétisme et effet de groupe.^^

Notre seul objectif était de ne pas le stresser avec cette question et je suis contente que nous ayons réussi à faire cela sereinement.

la proprete bebe
la proprete bebe

2 Commentaires

  1. 29 octobre 2019 / 11 h 15 min

    Je pense que c’est une très bonne approche! Malheureusement la date fatidique de l’école, et la pression que mettent les instituteurs, rend souvent ce moment très angoissant pour les parents… Pourtant, je suis convaincue qu’il faut absolument que l’enfant soit prêt pour que ça marche. Mes filles ont été « propres » d’un coup, nuit comme jour, c’était génial mais le fruit de pas mal d’essais au préalable de notre part… Je crois qu’on gagnerait à lâcher du lest et à attendre que l’enfant soit moteur, comme c’était le cas chez vous – et votre système était très sympa! Allez maintenant, bonne chance pour les nuits… Pareil, pas de pression, il y a le temps!

    • Julie Olk
      Auteur
      30 octobre 2019 / 15 h 54 min

      Oui c’est vrai que beaucoup de parents ont la pression sur ce sujet mais comme toi je pense qu’il faut que l’enfant soit prêt. Pour les nuits on va attendre patiemment^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.