Quand l'arrivée de bébé se fait attendre : 7 questions à Sarah, coach en fertilité

coach fertilité

Il arrive un jour dans un couple ou le désir d’avoir un enfant se fait sentir. On se réjouit et on attend avec plus ou moins d’impatience le jour où le test confirmera que dans 9 mois la famille sera agrandie.

Seulement parfois, l’attente s’éternise… On n’en voit plus le bout et l’on se décourage.

L’attente est une chose difficile et pas toujours évidente. Alors que faire quand bébé se fait attendre ?

Ce mois-ci c’est à Sarah Loveridge, coach en fertilité, que vous avez posé vos questions.

Article lié : Devenir papa : la grossesse vécue du côté des papas

1) Je n’arrive pas à tomber enceinte. J’ai 28 ans et cela fait bientôt 2 ans que mon compagnon et moi essayons d’avoir un enfant sans succès. Mon compagnon pense qu’il faudrait que je consulte et j’avoue que je commence à me demander s’il n’a pas raison et si je n’ai pas un problème… Seulement je ne sais pas par où commencer ?

Le temps qu’il faut pour concevoir est différent pour chaque couple. Cela dépend de beaucoup de paramètres ; la santé, le style de vie et de l’âge des partenaires.

Voici les statistiques, en ayant des relations sexuelles régulières (tous les 2 à 3 jours) :

  • 25% des couples attendent un enfant dès le premier mois
  • 60% dans les 6 mois
  • 75% dans les 9 mois
  • 80% dans l’année
  • 90% dans les 18 mois

Si vous avez moins de 35 ans et que vous faites l’amour régulièrement sans protection depuis 1 an sans être enceinte, il est conseillé d’aller voir votre gynécologue. Au-dessus de 35 ans, on conseille d’aller voir un gynécologue après 6 mois d’essais.

Votre médecin demandera les examens médicaux nécessaires pour savoir ce qu’il se passe dans votre cas.

Si les résultats des examens ne montrent pas d’anomalie, vous serez sûrement soulagée de le savoir. Libérée de vos doutes, vous allez être rassurée, néanmoins il sera peut-être intéressant de vous faire accompagner pour voir s’il y a des choses que vous pouvez faire pour « rendre votre terrain plus fertile ».

Il y a différents aspects qui pourraient éventuellement faire l’objet d’un travail personnel.

  • Hygiène de vie / Bien-être / Gestion du stress
  • Peurs ou doutes concernant ;
    • la grossesse, l’accouchement ou la parentalité
    • la vie professionnelle ou familiale
    • la relation de couple
  • Traumas non résolus ;
    • IVG, Fausse couches, IMG
    • expériences de l’enfance
    • deuils

Article lié : Comment annoncer sa grossesse au papa ?

2) Nous venons d’avoir notre premier bébé et nous souhaitons avoir notre second enfant dès maintenant. Quelle est la meilleure méthode pour savoir quand concevoir un enfant : test d’ovulation, un régime alimentaire particulier, surveiller sa température… ?

Pour connaître le moment où votre corps est le plus fertile, vous avez plusieurs choix :

Surveiller votre courbe de température

Vous devez prendre votre température chaque matin au réveil à la même heure, avant de vous lever ; Vous pouvez noter les résultats sur une grille. (Il existe des applications).

Réalisez cette courbe de température pendant 3 mois permet de savoir quand a lieu votre ovulation et donc le moment où vous êtes la plus fertile.

Surveiller votre glaire cervicale

La glaire cervicale change d’aspect tout au long du cycle. Au moment de l’ovulation cette glaire a une qualité spécifique (abondante, filante et claire, un peu comme du blanc d’œuf) qui aide les spermatozoïdes à nager jusqu’à l’ovule.

Utiliser un test d’ovulation vendu en pharmacie

En moyenne, l’ovulation a lieu au 14ème jour du cycle, mais cette date peut varier d’une femme à l’autre.

La fenêtre de fertilité dure environ 8 jours (+ ou – un jour), en prenant en compte la durée de vie des spermatozoïdes dans la glaire cervicale, soit environ 6 jours, et la durée de vie de l’ovule qui est d’environ 12 à 24 heures après l’ovulation.

Une fois que vous avez repéré votre période d’ovulation, l’idéal serait de faire l’amour dans une fenêtre de 5 à 6 jours avant le jour J, et 2 à 3 jours après.

Inutile de faire l’amour tous les jours, 1 jour sur 2 permet de conserver une bonne qualité de sperme.

Et bien-sûr essayez tout de même de garder une certaine spontanéité et plaisir à faire l’amour.

Et puis, comme vous l’avez soulevé dans votre question, l’alimentation est importante aussi.

Pour que votre corps soit d’accord pour laisser s’installer une grossesse, il sera important que ce corps soit bien nourri et qu’il sente qu’il aura toutes les ressources nécessaires pour porter cette grossesse à terme dans les meilleurs conditions.

3) J’ai 38 ans et je n’arrive pas à être enceinte. Nous avons déjà réalisé 2 essais FIV sans succès. Ce désir d’enfant m’obsède et devient presque une angoisse… Suis-je déjà trop vieille ? Que pouvons-nous faire ?

L’envie d’avoir un enfant fait partie des fonctions humaines les plus importantes. Nous sommes programmés pour avoir cette envie de se reproduire. Quand ce désir n’est pas assouvi, cela peut créer des émotions très fortes, des peurs et des doutes … et comme vous dites, parfois cela peut devenir une obsession qui créait même des angoisses. On pourrait dire que ça fait sonner l’alarme de la survie (de l’espèce). Vous pourriez vous faire accompagner par un psychologue ou un hypnothérapeute, pour gérer le stress et les émotions en lien avec votre désir d’enfant, et aussi pour préparer votre prochaine FIV. J’aide mes clientes à préparer chaque étape des protocoles avec des séances d’hypnose. (La stimulation, le prélèvement et le transfert). On sait maintenant à quel point l’esprit peut avoir un effet sur le corps, et c’est pour cela que souvent, les sportifs font une préparation mentale aussi.

En ce qui concerne l’âge, il n’est plus rare aujourd’hui d’avoir un bébé après 40 ans. De plus en plus de femmes vivent leur carrière d’abord, avant de fonder une famille, ou parfois la vie se déroule ainsi tout simplement.

4) Ma famille me presse depuis bien longtemps pour que je tombe enceinte mais je me suis toujours dit que j’aurai un enfant le jour où je serais prête. Aujourd’hui je me sens prête mais après plusieurs mois d’essais toujours rien. Comment cela se fait-il ? Mes parents me disent que j’ai trop attendu mais je n’ai que 32 ans…

Le temps qu’il faut pour concevoir est différent pour chaque couple. Cela peut dépendre de

différents paramètres ; la santé, le style de vie et de l’âge des partenaires.

Voici les statistiques, en ayant des relations sexuelles régulières (tous les 2 à 3 jours) :

  • 25% des couples attendent un enfant dès le premier mois
  • 60% dans les 6 mois
  • 75% dans les 9 mois
  • 80% dans l’année
  • 90% dans les 18 mois

A quel point croyez-vous à ce que vos parents vous ont dit ? Parfois les croyances sont plus fortes que la vérité …

Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il est toujours temps de faire un inventaire dans vos croyances, pour faire un tri entre ceux qui vous sont utiles et ceux qui ne le sont pas.

A 32 ans vous êtes en pleine période fertile, et vous avez toutes les chances de vous retrouver

enceinte lors de votre prochain cycle 😉

Article lié : Au secours ! Comment annoncer sa grossesse à son employeur ?

5) Nous venons de décider d’avoir un enfant. Est-ce qu’il y a une fréquence de rapport idéale ou des positions sexuelles à privilégier ?

Malgré les idées reçus, il n’y a pas de positions idéales pour tomber enceinte. Les spermatozoïdes peuvent nager dans toutes les directions et ils sont naturellement attirés par les messages chimiques et hormonaux provenant de l’ovule qui les attend.

Éventuellement, si vous souhaitez, vous pouvez privilégier une position qui permet à la gravité

d’aider la nature.

Vous pouvez également rester sur le dos avec les jambes pliés (ce qui fait basculer le bassin) pendant quelques minutes après un rapport.

En ce qui concerne la fréquence, deux à trois fois par semaine si vous ne connaissez pas votre date d’ovulation.

Si vous avez un cycle régulier et que vous connaissez le jour de votre ovulation, vous pouvez avoir des rapports tous les deux jours, 5 à 6 jours avant cette date et jusqu’au jour J.

6) Je n’ai jamais eu d’enfant mais j’ai déjà avorté. Est-ce possible que cela m’empêche de tomber enceinte aujourd’hui ? Nous essayons d’avoir un enfant depuis plus d’un an ?

Je pense que dans la question que vous posez, il est important de prendre en compte la dimension physique, mais aussi psychique.

Si votre IVG a était suivi par votre médecin, et que vous avez des cycles normaux depuis, on peut imaginer qu’il n’y a pas de problèmes physiques.

Cependant, comment vivez-vous le fait d’avoir eu recours à une IVG ?

Est-ce que c’était quelque chose de difficile à vivre pour vous, ou est-ce que c’était « ok » pour vous ?

Selon la situation, la culture ou les croyances (bien/mal), avoir recours à une IVG n’est pas un acte anodin.

Si vous sentez que vous n’êtes pas au clair avec ça, vous pouvez consulter un professionnel de la relation d’aide.

Dans tous les cas, si vous avez moins de 35 ans et que vous faites l’amour régulièrement sans protection depuis 1 an sans être enceinte, il est conseillé d’aller voir un gynécologue. Au-dessus de 35 ans, on conseille d’aller voir un gynécologue après 6 mois d’essais.

7) Ma femme et moi essayons d’avoir un enfant depuis quelques mois. Alors que notre fille est arrivée « par surprise », nous n’arrivons pas à avoir ce deuxième enfant tant attendu. Que faire ? Et que puis-je faire moi en particulier ?

Comme cité plus haut, il y a plusieurs façons de rendre votre terrain (votre corps) plus fertile. Ceci concerne aussi bien les femmes que les hommes.

Par exemple nous savons tous maintenant, que la qualité de notre alimentation va avoir un effet sur notre santé, mais aussi sur chaque cellule de notre corps. (Les ovules et les spermatozoïdes en font partie)

Vous pouvez donc prêter attention à votre hygiène de vie ; Alimentation, sommeil, gestion du stress, etc.

Certaines choses sont à éviter :

  • La caféine
  • Le tabac
  • L’alcool
  • Les sous-vêtements et pantalons trop serrés
  • Utiliser un ordinateur sur les genoux
  • Le sauna

Les hommes ont des testicules qui se trouvent à l’extérieur du corps, pour que cette partie de

l’anatomie reste au frais.

C’est pour cela que les vêtements serrés, le sauna et l’ordinateur près des testicules sont déconseillés à causes de la chaleur qu’ils peuvent générer.

Votre fille est arrivée « par surprise », lorsque vous étiez en train de vivre tranquillement votre vie !

Parfois le fait d’être trop focalisé sur l’absence de ce deuxième enfant tant attendu, suffit à ce qu’il n’arrive pas …

Vous pouvez déplacer votre attention sur ce que vous avez actuellement dans votre vie, et en profiter pleinement. Et peut-être vous dire que ce deuxième enfant arrivera quand il sentira que c’est le bon moment 😉

Article lié : Comment gérer sa déception à l’annonce du sexe de bébé ?

Sarah a 52 ans et a suivi une formation Hypnothérapeute et Master coach certifiée.

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

J’ai choisis le métier de l’accompagnement parce que j’ai toujours eu envie d’aider les autres à se sentir mieux.Le coaching en fertilité s’est présenté naturellement à moi après avoir suivi une formation en périnatalité. J’ai choisi de me spécialiser davantage grâce à une formation plus spécifique pour accompagner les problématiques de fertilité.

Ce qui me passionne dans mon travail, c’est de pouvoir aider mes clients à mieux traverser cette période de vie difficile.

J’aide les personnes à prendre conscience de certaines idées, croyances ou représentations mentales qui pourraient éventuellement être en cause, mais aussi à gérer le stress et les émotions qui sont souvent très présents.

coach en fertilité

Commentaires

  1. Madame Bobette
    27 février 2018 / 11 h 02 min

    Ton article tombe au bon moment pour moi 😉 Bon, je connaissais déjà pas mal de réponses à tous ces questionnements mais ça fait toujours du bien de le relire! Merci à toi!

    • Julie Olk
      Auteur
      27 février 2018 / 2 h 02 min

      Hello,
      Merci pour ton message 😉
      Justement j’ai lu ton article du jour sur ce sujet et tes interrogations et découvertes de différentes méthodes.
      Si ça peut t’intéresser le mois prochain l’interview du mois est consacré au moniteur de contraception qui t’indique tes périodes de fertilité par prise de température. Il sert de contraceptif mais, de fait aussi d’indicateur de fertilité et identifie les périodes d’ovulations. Je m’intéresse à ce sujet par ce que j’en ai marre d’avoir une contraception pleine d’hormones ! J’aime beaucoup l’idée d’avoir un appareil qui t’accompagne pendant plus de 10 ans dans tous tes projets : aussi bien ceux de ne pas avoir d’enfants que d’en avoir justement 😉
      L’interviewée sera une conseillère en régulation des naissances de chez Lady comp. Si tu veux m’envoyer des questions à lui poser n’hésite pas 😉

  2. Angie
    1 mars 2018 / 9 h 03 min

    Coucou. Très intéressante cette interview. Bien évidemment étant en plein dans ce processus et approchant du un an d’essais je connaissais pas mal des réponses… Pourtant les connaître ne suffit pas à les appliquer. J’ai encore beaucoup de mal à me déstresser et à prendre du recul sur tout ça alors que je sais que c’est sans doute une partie de la clé de la réussite.  

    • Julie Olk
      Auteur
      1 mars 2018 / 4 h 03 min

      Bien sûr savoir qu’il ne faut pas stresser ne t’empêche pas de stresser… C’est bien plus compliqué. Je sais que certaine personne se font accompagner justement dans cette démarche par des psychologues, acupuncteurs, etc.
      Il y a encore 2ans j’aurai ri en entendant parler d’acupuncture mais, pour l’avoir expérimenté pendant ma grossesse, je dois reconnaître que c’est pas mal. 
      Un accompagnement est toujours le bienvenu, il faut juste trouver celui qui nous correspond. N’hésite d’ailleurs pas à te rapprocher de Sarah Loveridge si tu le souhaites.
      Je croise les doigts pour toi en tous les cas et te souhaite le meilleur (au plus vite^^) ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.