Ce qu'il faut savoir pour choisir sa maternité

choisir sa maternité

 

 

En France il n’existe pas de sectorisation des maternités. L’une des choses que l’on est donc amené à choisir lorsque l’on attend un bébé c’est la maternité dans laquelle nous allons accoucher. Enfin, quand c’est possible car malheureusement il n’est pas rares que le manque de maternité en France se fasse sentir. De nombreuses futures mamans habitent parfois jusqu’à plus de 45 minutes de leur maternité.

 

Le choix est donc possible à condition que plusieurs maternités existent dans les environs et que la grossesse ne présente pas de risques particuliers.

 

Pour ma part, je n’ai pas vraiment eu le choix car j’ai dû accoucher dans la maternité où se trouvait la clinique qui me suivait pour mon anomalie génétique. Comme j’avais une grossesse à risque, la proximité avec la clinique était un plus.

 

Heureusement la plupart des femmes n’ont pas ce genre de problème et peuvent choisir leur maternité. Mais alors, que faut-il savoir pour choisir sa maternité et comment la choisir ? Pour vous aider à y voir plus clair, je vous ai fait quelques recherches dont voici les résultats. Ces conseils ne doivent, bien sur, pas remplacer ceux d’un professionnels de santé. 

 

 

Article lié : Choisir son accouchement : Comment accoucher et où ?

 

 

 

Les différentes maternités

 

Avant de se demander quelle maternité nous allons choisir, il ne faut pas oublier que toutes les maternités ne sont pas les mêmes. Il y a les privées et les publiques mais aussi différents niveaux de maternités.

 

1) Les maternités par niveaux

Nous l’avons déjà évoqué sur ce blog mais il existe 3 niveaux différents de maternités. Le niveau d’une maternité n’a rien à voir avec sa qualité mais avec sa capacité à accueillir des accouchements plus ou moins risqués :

– les maternités de niveau I : Elles accueillent les grossesses « classiques » si l’on peut dire. Il s’agit donc de grossesses dont l’accouchement ne présente pas de risques particuliers. Elles disposent d’une unité d’obstétrique et pratiquent les actes pédiatriques courants.

les maternités de niveau II : Elles peuvent accueillir des accouchements plus risqués et notamment les prématurés dès 33 semaines aménorrhées. Elles disposent d’un service de médecine néonatale ou de soins intensifs néonatals.

les maternité de niveau III : Elles peuvent accueillir les prématurés de moins de 32 semaines aménorrhées et elles disposent d’une unité de réanimation néonatale.

Discutez-en avec votre médecin qui saura vous orienter au besoin.

 

 

2) Les maternités publiques et privées 

Dans le public : les frais de santé (pas la télé pendant votre séjour^^) sont pris en charge par la sécurité sociale. Les chambres ne sont pas toujours individuelles ni très chaleureuses et il arrive que le personnel soit un peu surbooké car il peut manquer d’effectifs. L’accouchement est réalisé par une sage-femme sauf en cas de difficultés où l’obstétricien sera également présent. Il permet une prise en charge optimale car il est davantage médicalisé. La future maman peut par contre être confrontée à différents interlocuteurs durant tout le suivi de sa grossesse.

Dans le privé : Des dépassements d’honoraires sont à prévoir pour les frais médicaux ainsi que pour la chambre. Les chambres sont souvent plus confortables. Lors de l’accouchement le médecin est présent avec la sage-femme. Le médecin qui suit la future maman est le même tout au long de la grossesse.

 

 

Article lié : Comment bien préparer son projet de naissance ?

 

 

 

Les éléments à prendre en compte pour bien choisir sa maternité

 

Au moment de choisir, différents critères vont rentrer en considération pour vous aider à faire votre choix.

 

– Le point essentiel reste celui de la sécurité de maman et bébé. Demandez à votre médecin si vous devez opter pour un niveau de maternité en particulier.

 

– Regardez les distances entre la maternité et votre domicile. Quand bébé arrive on n’a pas forcément le temps de parcourir tout le département^^

 

– Réfléchissez à l’accouchement que vous souhaitez car toutes les maternités ne proposent pas les mêmes modalités d’accouchement.

Par exemple sur la gestion de la douleur et l’accompagnement qui est proposé ou bien encore savoir qui peut-être présent pendant l’accouchement.
 

– Posez-vous la question du confort. J’ai choisi de payer un peu plus cher pour une chambre individuelle par exemple et bien c’est sans regret !^^

 

 

Article lié : Avec ou sans anesthésie péridurale : la naissance d’un faux débat autour de l’accouchement

 

 

 

J’espère que cet article vous aidera à faire votre choix. Certaines maternités organisent aussi des réunions de présentations et des visites alors n’hésitez pas à vous renseigner !

Et vous, quelles sont vos priorités ?

 

 

choisir sa maternité

choisir sa maternité

 

 

Commentaires

  1. WonderMumBreizh
    13 avril 2018 / 5 h 04 min

    Je choisis la maternité la plus proche de chez moi (1km, imbattable), c’est certes une maternité de Niveau 1 mais a taille humaine avec des chambre ouvertes sur l’exterieur, refaites complétement à neuf il y a 2 ans. Il y a une salle nature.

    Après 4 copines ayant accouchées la-bas, elles y ont toutes trouvé leur compte, avec une equipe qui encadre, conseille et respecte les choix de choix (péri / allaitement …)

    j’y vais pour l’instant en toute confiance, en même temps l’accouchement est encore loin … Encore 4mois et demi à faire.

    • Julie Olk
      Auteur
      17 avril 2018 / 10 h 04 min

      J’avoue que 1km de distance c’est imbattable ^^😆
      C’est super d’être en confiance avec les équipes comme tu l’es ! 👍
      En attendant j’imagine que tu profites, ça passe si vite^^ ❤

  2. monlissouetsamarmaille
    13 avril 2018 / 8 h 04 min

    comme je te disais sur instagram, moi je n’ai pas eu le choix même pas public ou privée. après je n’ai aucun reproche à faire à la maternité ou j’ai accouché 3 fois. le dernier ayant été épique (je l’ai raconté sur mon blog aussi), je peux même dire que ça a toujours été très bien géré…. Puis,je me dis que parfois c’est bien de pas avoir le choix car dans cette période ou tes hormones te brouillent le cerveau ben devoir choisir peut sonner comme une torture .

    • Julie Olk
      Auteur
      17 avril 2018 / 10 h 04 min

      Effectivement pour tous un tas de raison nous n’avons pas forcément le choix… Je ne l’ai pas eu non plus et je ne l’ai pas mal vécu. 😉

  3. Claire
    13 avril 2018 / 9 h 04 min

    Je pense que lors du premier accouchement, on est tenté d’accoucher au plus près. C’est le choix que j’ai fait pour mon premier accouchement. Mais pas pour celui-ci. Alors la maternité que j’ai choisie est à 40 min de chez moi, mais je pense que j’ai largement le temps d’arriver 🙂 Mais surtout elle dispose du label Hôpital ami des bébés qui garantit un réel accompagnement notamment à l’allaitement maternelle pour celles qui le souhaitent et ça m’avais franchement manqué la première fois avec tout les « conseils » contradictoires. De plus, c’est une petite maternité de niveau 1 avec quasiment uniquement des chambres individuelles et un personnel très disponible. Et le bonus supplémentaire, c’est qu’il y a une salle nature et que l’équipe est formée pour aider les femmes à accoucher dans des positions physiologiques (même pour celles qui ont la péri).De plus, je n’ai eu que des retour positif ce qui est très encourageant. Maintenant, il ne reste plus qu’à accoucher 🙂

    • Julie Olk
      Auteur
      17 avril 2018 / 10 h 04 min

      Oh ça fait plaisir que tu aies pu trouver une maternité avec le label ami des bébés car il n’y en a pas partout. J’avoue que je trouve ça super que les équipes soient formées pour les différentes positions d’accouchement même AVEC péri… Franchement c’est génial ! 👍

  4. Madame Bobette
    17 avril 2018 / 12 h 04 min

    J’ai apprécié avoir le choix de ma maternité. Il y en a beaucoup autour de moi et le site internet du réseau de périnatalité (OMBREL chez nous) faisait un bon comparatif des maternités.
    Pour bébé 2, je suis allée également voir les éléments présents sur le site de CESARINE concernant les césariennes. Je sais que quand le moment viendra, je choisirai sûrement la même maternité que pour Tess même si elle ne m’a pas plu à 100%. Leur politique pour les césariennes et accouchement après césarienne est celle qui me convient le mieux et aujourd’hui, c’est presque le critère prioritaire 😉

    • Julie Olk
      Auteur
      17 avril 2018 / 12 h 04 min

      En tous cas je vois que tu prends le temps de bien te renseigner et ça c’est vraiment super !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.