Les bienfaits des massages bébés : 7 questions à Amandine, spa praticienne spécialisée en massage pour bébé

massage bébé

Quand notre tout petit arrive, on veut en prendre soin. On a envie de le bichonner, de le couvrir de baiser et de caresses. Alors parfois, certains parents prennent l’initiative de masser bébé. Certains s’inscrivent même à des cours.

A la naissance de Charlie nous avons nous aussi voulu masser Charlie. Nous nous sommes donc inscrit tous les 3 à des séances de massages bébé en famille.

Une expérience que nous n’avons pas regretter !

La question du massage bébé est donc un sujet qui nous intéressait beaucoup et il nous tenait à coeur de vous en parler sur ce blog. Alors quoi de mieux pour répondre à vos interrogations que de laisser la parole à une professionnelle ?

Ce mois-ci c’est Amandine, spa praticienne spécialisée en massage pour bébé, qui a pris le temps de répondre à toutes vos questions.

1) Pourquoi masser mon bébé et comment savoir de quel massage mon bébé a besoin ?

Il n’y a pas de raison particulière pour masser votre bébé, ce n’est pas une obligation mais il en ressort énormément de bienfaits et la liste est longue. Mais le massage bébé permet de créer ce lien si particulier entre les parents et l’enfant surtout dès la naissance et l’arrivée au monde qui, pour lui, comme pour nous, est une réelle et belle épreuve de la vie.

En lui prodiguant le massage cela va permettre de faciliter son arrivée à la vie, lui donner confiance à la fois en lui, à vous et aux autres par le touché.

Le massage et la confiance que vous lui donnez va permettre de relaxer votre bébé mais également de le soulager et de le stimuler.

Pour les parents, cela permet d’être plus confiant, plus serein. L’interaction avec votre bébé vous permet de vous rapprocher ensemble ! Et bien évidemment, les bienfaits se font et se ressentent également en symbiose en famille avec un environnement plus détendu et serein.

En ce qui concerne les besoins de l’enfant en général en tant que parent c’est une chose que d’instinct vous ressentez surtout vous en tant que mère, c’est comme ça 😉

Votre enfant, si vous pensez qu’il a ce besoin-là, ayez confiance en vous et dans tout les cas si il n’aime pas vous comprendrez très facilement que ce sont des gestes ou des cris de refus et je vous rassure lors d’atelier massage bébé cela arrive !

Si c’est le cas, une pause s’impose (les bébés ont très souvent besoin de décharger leurs charges émotionnelles, un massage même si ça ne fait que 5min, leur demandent énormément) et puis nous reprenons mais sans forcer la zone qui a fait que ça a déclenché un geste de refus.

Il est possible que le massage se fasse en plusieurs fois. Une chose est certaine, ne soyez jamais déçu que votre bébé n’ait pas reçu tous les gestes, il le ressent et vous risquez d’avoir des difficultés à reprendre le massage !

Lors d’un atelier en individuel surtout nous voyons globalement tout le corps et après c’est à vous d’inculquer un rituel avec votre bébé et d’apprendre à décrypter ce qu’il aime et ce qu’il aime moins, mais cela ne veut pas dire qu’il ne faut plus le faire mais peut être moins et/ou l’intégrer un peu plus tard.

Parlez lui, expliquez lui, demandez lui et profitez ensemble… Mais AMUSEZ VOUS.

Article lié : Ostéopathie pour bébé : 7 questions à Alexis, ostéopathe pour bébé

2) Mon bébé a des coliques, est-ce qu’un massage peut le soulager ?

Tout à fait et c’est d’ailleurs conseillé !

Il y a des mouvements et des manœuvres spécifiques pour soulager les coliques de votre bébé. Il y a un sens à respecter qui doit toujours se faire dans le sens des aiguilles d’une montre. Les mouvements peuvent être répétés plusieurs fois sans jamais être contre-indiqués pour votre bébé.

Cela peut devenir un rituel car dans tous les cas même lorsque votre bébé n’a plus de coliques, il se sent protéger et soulager.

Je sais très bien qu’en tant que parent, nous nous sentons impuissant face à ces crises mais je sais également que nous sommes prêts à tout pour soulager, apporter du bien-être.

La zone du pied peut également soulager l’estomac et idem toujours dans le sens des aiguilles d’une montre. De plus, la zone du pied se différencie du ventre et ça peut rendre le mouvement plus ludique voir complice et ce, peu importe l’âge de votre bébé.

Sur une séance d’initiation, nous pourrions facilement cibler la séance sur le massage colique (il existe environ 4/5 manœuvres). Un simple mouvement qui fait beaucoup de bien et que les médecins font c’est de plier les jambes et les ramener sur le ventre en faisant un mouvement circulaire de droite à gauche en appuyant légèrement au niveau de l’estomac.

3) La naissance de ma fille a été un peu compliquée. J’aimerai la masser mais je ne sais pas si c’est recommandé ou non après un accouchement un peu difficile?

Je ressens déjà dans cette question une certaine détresse et ce besoin de vouloir bien faire en tant que nouvelle maman et c’est très bien. C’est en se posant des questions, qu’on avance et que nous sommes une bonne mère ou de bon parents.

Cette question est assez personnelle et j’aurai besoin d’avoir un peu plus de détails afin de pouvoir vous répondre plus précisément. Mais je vais essayer de généraliser !

Sachez tout d’abord, qu’avant chaque séance de massage bébé, un questionnaire oral est établit ensemble. Je demande comment la grossesse s’est déroulée mais également le moment de l’arrivée au monde de l’enfant. Je vous demande également comment vous l’avez vécu, vous, cet accouchement.

Le but étant de percevoir les éventuels mouvements ou expressions de refus de l’enfant lorsque l’on pratique le massage mais également afin de commencer par des zones qui n’ont pas « d’histoire » car si bébé pleur de suite c’est terminé pour la suite du déroulé il faudra recommencer plus tard !

Il faut énormément parler et expliquer à votre fille ce que vous faites ou allez faire, parlez lui dans le blanc des yeux, chantez lui des chansons et soyez régulière.

Les bébés qui ont vécu un traumatisme, ont une histoire, il faut pouvoir les libérer/soulager en gardant des rituels et en trouvant des choses rien qu’a vous (que ce soit avec la maman ou le papa), des choses bien uniques et qu’il aime.

Ce sont souvent des bébés qui ont besoin de se sentir en sécurité et qui sourient beaucoup en général alors le massage même si il est possible que ça mette plus de temps c’est un bébé qui en a besoin et de plus ça renforcera ce lien que vous avez peut être un peu perdu lors de son arrivée au monde !

Il faut réussir à faire oublier les détails ou surtout à les rendre meilleurs en le travaillant avec la confiance et le touché.

4) Quelle est la différence entre un massage spécial bébé et un massage fait par un kiné ou un ostéo ?

Le travail va être différent pour chacun d’entre nous mais nous allons tous être complémentaire. L’ostéo ou le kiné vont apporter le côté « médical » du massage et vont en général commencer par un scanne du corps et attendre que vous précisez votre besoin pour ensuite évaluer ce qui ne va pas et où, et pourquoi vous avez besoin de lui.

Par exemple, en tant que masseuse, je ne peux pas soigner une tête plate ou un torticolis ou encore des reflux ou un strabisme chez le nourrisson ou l’enfant ! Le kiné et l’ostéo oui.

Moi je suis là pour vous apprendre à masser votre enfant, je suis là en complément et également pour vous et lui apporter énormément de bienfaits qui seront différents et en même temps, tellement complémentaires de ce qu’a prodigué la médecine ! Je travaille aujourd’hui en collaboration avec des sages femmes, des pédiatres et des ostéopathes.

J’apporte le côté rapport à la confiance, à la relaxation et au bien-être et tout ça c’est exactement comme pour les adultes.

Je conseille même parfois à ceux qui en ont le plus besoin d’aller voir un ostéo ou un kiné afin de travailler plus en profondeur et plus cibler les besoins et ensuite de venir me voir afin de pouvoir lâcher prise comme ils le souhaitent et les bienfaits en seront meilleurs et en plus sur le long terme !

En massage bébé, tout le corps est vu, il apporte confiance en vous en tant que parents et à lui en tant que nouveau-né, dont le monde est immense et complètement inconnu.

C’est une réelle confiance qui se créait et lors de cette séance vous êtes plus sereins et détendus que lorsque vous êtes chez l’ostéo ou le kiné et votre bébé le ressent !

Sachez le remercier avec un massage après ce genre de séance qui nous paraît bien trop souvent une séance de torture (surtout pour nous et à nos yeux 😉

Article lié : L’haptonomie grossesse : Allô bébé, ici tes parents !

5) Je masse mon fils toute seule « à l’instinct ». Est-ce que je peux mal faire ?

Une maman ne fait JAMAIS mal, je sais que c’est difficile à croire mais c’est bien vrai. Surtout pour ce genre de chose.

Comment ressentez-vous ou percevez vous les réactions de votre enfant quand vous le masser ? C’est déjà une très bonne chose de le faire d’instinct cela veut dire également que le toucher est important pour vous, que vous éprouvez le besoin de prendre soin des autres en apportant du bien-être. J’ai tort ?!

Comme je l’ai écris plus haut il existe des gestes ou cris de refus ! Et si déjà vous le massez d’instinct, d’instinct vous serez quand ça ne plait pas forcement à votre fils….

6) Est-ce qu’il faut obligatoirement une huile de massage pour masser son   bébé ?

Qu’entendez-vous exactement par là ?! Vous pouvez masser bébé sans huile ou crème mais vos mouvements resteront des manœuvres contenant, c’est à dire en pression seulement ou en appuis mais il n’y aura pas de glissé.

L’avantage de l’huile de massage c’est que vous apportez une dynamique et un côté ludique avec le frottement de vos mains pour écouter un son et l’odeur du produit que vous utilisez, ça créer une habitude, un rituel et ça permet d’installer une confiance.

Après je vous conseille d’utiliser des huiles spécifiques (pression à froid) aux bébés et d’éviter les huiles à coques car celles-ci sont allergènes ! Vous pouvez également utiliser de la Coco ou du karité.

Je fais fabriquer sur place une boule de massage avec de la farine afin d’apporter une autre manière de masser et effectivement on peut ne pas utiliser d’huile mais c’est tout de même mieux d’en mettre un peu afin d’apporter un meilleur glissé.

Quand l’enfant est plus grand, on peut le masser (habillé ou non), des balles non dures ou de jonglages, les enfants trouvent ce contact et ce touché rigolo.

7) Je masse mon fils depuis presque sa naissance. Est-ce qu’il faut le masser différemment en grandissant ? Est-ce que l’on masse de la même façon un bébé de 2 mois et de 7 mois ?

Les gestes peuvent être les mêmes mais c’est votre approche qui sera différente. Après si vous faites cela depuis sa naissance, dès que vous lui proposez de tester quelque chose de nouveau en principe il ne devrait pas refuser (sauf peut-être lors de la période des non 😉

C’est votre approche verbale qui va être différente vous allez devoir le capter différemment par des chansons ou des accessoires par exemple. Mais si vous le faites c’est très bien.

Vous avez appris par vous même le massage ?

Article lié : Acupuncture femme enceinte : 7 questions à Marie, Sage-femme acupunctrice

massage bébé

Amandine Marsault a 30 ans et a suivi une formation CAP, BP, spécialisation SPA. Elle dirige actuellement sa propre structure de massage pour mamans et bébés, LUNAISSANCE.

Contacter Amandine :

Lien où rencontrer Amandine :

Au sein de votre domicile (ou lors d’événement en atelier collectifmassage bébé comme en pharmacie, Spa ou encore événement Mum, autre…).

Lors d’événement en atelier collectif massage bébé comme en pharmacie, Spa ou encore événementMum, autre… Par exemple le Lundi 4 Juin, j’organise en association avec le Spa Villa Thalgo au Trocadéro une demijournée pour la future et jeune maman avec cours d’aquagym, une conférence autour du bien-être,découverte de 2 marques (PLUM production et Atzarine) et discutions/échanges autour d’un goûter(tarif 69 euros)

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

Ce métier qui me passionne depuis 10 ans m’a changé, m’a transformé et m’a permis par-dessus tout de pouvoir prendre soin des autres, de leur apporter douceur, bien-être, énergie et bonne écoute. Voir leurs sourires quand une prestation est terminée ou alors parce qu’ils sont tout simplement heureux que l’on partage un moment ensemble. Ce côté main dans la main, voir les bienfaits à travers le regard de mes client(e)s me comble de bonheur.

Ce métier est difficile même les études (on ne dirait pas comme ça n’est ce pas ?) le sont. C’est donc devenue une réelle passion, plus qu’un métier et au départ sortant d’un BAC que je n’avais pas réussi à obtenir parce que ce type d’études ne me passionnaient aucunement, j’ai cherché ce qui me plairait ou en tout cas à 18 ans ce qui me révélerait et au final ce qui révélera ma personnalité et ce, pour quoi j’étais vraiment faite, ce fut dans cette branche.

Mon grand-père est décédé quand j’ai démarré cette formation et je crois que j’ai souhaité également réussir pour lui, en pensant à lui et en me disant qu’il fallait qu’il soit fier…

Je suis une personne qui aime les autres avant de s‘aimer soit même et c’est seulement à 30 ans avec ce projet que je suis née et que j’apprends à faire (un peu 😉 l’inverse !

J’ai continué durant quelques années et l’alternance fut une belle alternative. J’aimai ça, je le sentais que j’étais faite pour ça et j’ai d’ailleurs souvent eut les encouragements tout au long de ma scolarité et en tant que professionnelle également.

J’ai fait de l’assistanat auprès des professeurs au sein même de l‘école puis j’ai été travaillé pour un institut de beauté à Opéra qui représentait à l‘époque la marque française Thalgo (marque marine) puis ayant le profil SPA, j’ai été travaillé au Trocadéro, un SPA haut de gamme mais souhaitant évoluer, faire mes preuves et ne pouvant pas le faire au sein de cette entreprise, je me suis rapprochée de chez moi pour être assistante spa manager ce qui m’a permis également de profiter un peu plus de ma famille !

Je vous passerais les détails de cet échec professionnel mais j’avais ce petit garçon qui était venu ce nicher au creux de mon ventre pour notre plus grand plaisir et pour celui du grand-frère.

C’est réellement durant cette période que j’ai réalisé que la maternité m’avait révélé en tant que mère mais également en tant que femme.

J’ai pris conscience aussi que nous vivions de plus en plus à mille à l’heure et j’éprouvais ce besoin de prendre encore plus soin des futures et jeunes mamans mais également de nos bébés pour qui la VIE il faut la dessiner, leur montrer et les guider et tout cela commence par le touché, une chose simple, merveilleuse et au final tellement évidente.

Voilà, pourquoi aujourd’hui après 1 an de chômage, des formations diverses et des certifications, j’ai choisit d’ouvrir mon entreprise LUNAISSANCE (depuis le 14 Mai 2018). Lunaissance, ce sont des soins et massages à domicile spécialisés autour de la maternité.

L’idéal du domicile c’est que les bienfaits des soins ne se terminent pas après plus d’1h de transports ou de bouchons. Le confort de pouvoir rester chez soi tout en ayant un service comme en institut c’est comme un institut privé…

J’ai tout simplement souhaité répondre aux besoins de la future et/ou jeune maman qui à un moment donné de leur vie ont tout simplement besoin de plus d’attention, d’un touché unique et d’une écoute adaptée.

Le mot d’Amandine

Apprendre à lâcher prise, à fermer les yeux pour s’évader un instant, à être à l’écoute de soi, s’abandonner au plaisir simple d’une vie sereine

massage bébé

Commentaires

  1. Charlotte - Enfance Joyeuse
    29 mai 2018 / 1 h 05 min

    Merci pour ce super billet ! Je vais me former pour devenir intervenante également et cette interview est très enrichissante 🙂 

    • Julie Olk
      Auteur
      29 mai 2018 / 3 h 05 min

      Ah voilà un très joli projet! Félicitations 👍

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.