Ostéopathie pour bébé : 7 questions à Alexis, ostéopathe pour bébé

ostéopathe pour bébé

Vous vous êtes probablement déjà posé la question de savoir si vous deviez emmener ou non bébé voir un ostéopathe. L’ostéopathie est une thérapie qui n’est pas reconnue ni prise en charge par la Sécurité sociale mais c’est pourtant une pratique qui a le vent en poupe. Pour les bébés, elle est de plus en plus répandue et elle est très en vogue. On la recommande dans de nombreux cas. La question que certains parents se posent est de savoir en quoi consistent ces séances pour nos bébés. Pour ma part, j’ai emmené Charlie chez l’ostéopathe peu après sa naissance et nous n’avons pas regretté cette décision car ces séances lui ont fait beaucoup de bien.

Pour vous aider à y voir plus clair, voici l’interview d’Alexis, pédiatre ostéopathe.

Cette interview est la première d’une longue série puisque vous en trouverez une nouvelle chaque mois. A l’avenir, je vous annoncerai en amont la thématique de l’interview du mois suivant pour que vous puissiez me faire parvenir vos questions par mail.

Article lié : Les bienfaits des massages bébés : 7 questions à Amandine, spa praticienne spécialisée en massage pour bébé

1) En plus des accouchements difficiles, dans quels cas peut-on consulter un ostéopathe ? Par exemple pour des problèmes liés à la poussée dentaire, c’est possible ?

L’accouchement est une épreuve pour la maman comme pour le bébé, le passage étroit auquel il est contraint peut créer des tensions sur l’ensemble du corps de l’enfant ainsi que sur le bassin de la maman. L’ostéopathie est une médecine manuelle qui a pour but de limiter les restrictions de mobilité des tissus car ces restrictions sont susceptibles d’altérer l’état de santé du patient. Ces tensions peuvent se trouver dans l’ensemble du corps : dans les viscères (diarrhées, constipations, reflux …), sur la colonne, sur le crâne (maux de têtes), dans la bouche (problème de succion par exemple).

En effet la poussée des dents entraîne des tensions au niveau de l’appareil manducateur qui est lui-même en contact direct avec le crâne et les cervicales. L’ostéopathie peut permettre de gérer ces tensions et permettre un confort supplémentaire dans cette période.

Il n’y a pas d’âge pour consulter, certains hôpitaux ont dans leurs services la présence d’un ostéopathe qui intervient dès la maternité. Plus tôt vous consultez, plus tôt les tensions seront réduites.

2) Celles et ceux qui ont déjà eu des séances d’ostéopathie savent que ça peut-être impressionnant. L’ostéopathe palpe, tire et manipule différentes parties du corps. Parfois les os craquent… Bref, si on se sent souvent bien mieux après, la séance en elle-même peut ne pas être de tout repos.

Les bébés sont-ils tous logés à la même enseigne ?

Il est vrai que certaines consultations peuvent paraître traumatisantes vues de l’extérieur mais un ostéopathe bien formé se doit de respecter une règle primordiale qui est celle de la NON-DOULEUR. Les bruits des os qui craquent ne sont que l’effet d’une manipulation précise, rapide et sans grande amplitude qui permet le dégagement d’une bulle de gaz enfermée dans l’articulation.

Rassurez-vous, pour les nourrissons ces techniques ne sont pas utilisées. La souplesse du bébé ne permet pas au praticien de les effectuer. Lors d’une consultation avec un nouveau-né, l’ostéopathe se met à l’écoute des tissus et par des techniques très douces permet au corps de se rééquilibrer lui même. L’ostéopathe est donc un point d’appui et un guide que votre petit-bout utilisera pour se traiter seul.

3) Charlie gazouillait souvent pendant ses séances d’ostéopathie mais vers la fin des séances (30 minutes) il commençait à en avoir marre et à nous signifier son mécontentement. Tous les bébés réagissent-ils de la même façon ?

Oui il est tout à fait normal que Charlie se soit mis à en avoir assez. 30 minutes de consultation, même si ça ne parait rien pour nous, devient une durée assez longue pour les petits. Si tout est fait pour ne pas perturber l’enfant, les parents à coté par exemple, le fait de travailler des tensions qui gênent le bébé reste quelque chose de perturbant si cela dure longtemps.

Article lié : L’acupuncture femme enceinte : kézako et retour d’expérience

4) Si mon bébé pleure très fort pendant la séance, faut-il s’inquiéter ? Est-ce que ça signifie que bébé a mal ?

Comme expliqué plus haut, votre bébé peut avoir certaines zones de tension qui peuvent le gêner. Le fait de travailler ces zones peut alors être inconfortable pour lui. La douceur des manipulations du praticien ne font en aucun cas souffrir le patient. En revanche, votre bébé exprime son mécontentement, d’où ses pleurs.

5) Charlie dors beaucoup après ses séances. Là aussi, est-ce le cas de tous les bébés ? Y-a-t ‘il d’autres effets auxquels s’attendre ?

Il est vrai que l’ostéopathie a pour effet de fatiguer les patients, grands comme petits, et c’est bon signe ! Les manipulations réalisées, entraînent des réactions du corps, hormonales ou musculaires, qui donnent cette sensation de bien-être et de fatigue. Il arrive régulièrement, chez l’adulte, que les patients ressentent également des sensations de légères crampes. On peut imaginer que les bébés ressentent la même chose même si les consultations sont nettement moins physiques et longues que chez les adultes.

Chez le bébé, il n’y a pas spécialement de contre indication post consultation. Rester vigilants les jours qui suivent la consultation, pour voir les améliorations, me semble suffisant.

6) Comment se déroule une séance et combien de temps dure-t-elle ? Pendant la séance, quelle place est faite aux parents ?

Une séance pour nourrisson se déroule comme une séance pour adulte, légèrement plus courte car bébé s’impatiente plus rapidement. La première partie est un interrogatoire (anamnèse) pour comprendre le déroulé de la grossesse et de l’accouchement. Puis le praticien pose des questions depuis la naissance (alimentation, sommeil, comportement etc.). Le ou les parents qui accompagnent restent près de l’enfant durant toute la consultation afin de le laisser le plus possible dans sa zone de confort. Si bébé pleure, maman ou papa peut le prendre dans ses bras pour le calmer pour que le praticien puisse recommencer dans de meilleures conditions. Pour que la consultation se passe pour le mieux, les parents doivent veillez à ce que leur enfant n’ait pas faim.

7) Au-delà de la séance, est-ce que l’ostéopathe est amené à émettre des recommandations et des conseils pour la suite auprès des parents ?

Évidemment, et c’est un des grands rôles du praticien. Souvent les jeunes parents, et ce n’est pas de leur faute, ont beaucoup de questions sur la façon de tenir l’enfant, de le nourrir etc. Toutes ces questions peuvent être posées au praticien qui y répondra avec plaisir.

Je peux déjà vous donner un conseil, qui peut paraître anodin pour certains, mais il est important de nourrir votre enfant des deux cotés. En effet, en le nourrissant une fois du côté droit puis du côté gauche, vous l’obligerez à solliciter ses cervicales et ses muscles des deux côtés.

Article lié : Acupuncture femme enceinte : 7 questions à Marie, Sage-femme acupunctrice

ostéopathe pour bébé

Alexis Goutierrez a 25 ans et a suivi une formation en ostéopathie en école avec CEESO Paris.

Fondateur de Mobil’Ostéo, j’ai créé avec deux confrères une structure qui vous permet d’accéder à une ostéopathie qui se déplace directement à votre domicile. Emmener votre enfant dans un cabinet peut être stressant pour lui, le fait de venir dans son cocon rend la consultation plus facile.

Contacter Alexis

  • Site internet : www.mobilosteo.com
  • Cabinet : Rue du prince, 01800 Pérouges

Pourquoi avoir choisi la spécialisation bébé ?

J’ai toujours été très à l’aise au contact des plus petits. Une famille recomposée avec de nombreux frères et sœurs ainsi qu’une maman et une belle maman assistantes maternelles sont surement des choses qui ont facilitées ce lien avec les enfants.

Les voir grandir, évoluer dans ce grand monde, gambader pleins de confiance mais sans trop d’équilibre, réciter leurs premiers mots etc. a toujours été pour moi un moment de bonheur.

Mon métier me permet de les comprendre, de connaitre leurs souffrances quand ils en ont et de tout mettre en œuvre pour que leur place parmi nous ne soit que plus simple.

Le mot d’Alexis :

Si les contraintes mécaniques du corps de la maman, lors de la grossesse, sont bien connues, celles du nourrisson sont moins évoquées. En effet, maman parle et sait ce qui lui fait mal ou au contraire la soulage. Un accouchement, malgré tout le bonheur qu’il dégage reste une épreuve pour le nouveau-né. Un passage très étroit pour arriver dans un monde plein de lumière, de bruit etc. Si dans la plupart du temps tout se déroule pour le mieux, il est pour moi indispensable de consulter un ostéopathe pour s’assurer que votre enfant n’a pas des tensions qui le font souffrir.

ostéopathe pour bébé

Commentaires

  1. Angie
    7 février 2018 / 1 h 02 min

    Coucou 🙂 Merci pour cet article très intéressant. Pour ma part je vois une ostéopathe depuis de nombreuses années pour des problèmes de dos. En essai bébé depuis quelques mois elle m’aide aussi de ce côté là 🙂 Elle est également spécialisée dans les nouveaux nés et je compte bien faire appel à elle quelques jours après la naissance. Car si l’accouchement est une épreuve pour la maman il l’est tout autant pour le petit être qui vient de voir le jour. A bientôt ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.