Le lait de chèvre pour bébé, quelle différence ?

 

Charlie est allaité au biberon depuis sa naissance. Pourtant, comme pour beaucoup de parents, quand est arrivé le moment de choisir le lait ce n’a pas toujours été facile. On s’interroge tous parce qu’on veut être certains de faire le bon choix. L’actualité récente avec le scandale de l’affaire Lactalis ne fait d’ailleurs que renforcer les inquiétudes de nombreux parents sur ce sujet.

 

Au moment de choisir le lait de bébé, certains parents décident de faire confiance à leur maternité en donnant le même lait que celui qui y était proposé et d’autres parents se lancent à biberon perdu dans la jungle des laits infantiles.

Et il faut bien le reconnaître ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver… Entre toutes ces marques, les laits sans lactose, les laits bio et les non bios, etc.

 

Pourtant il y a une option à laquelle nous pensons peu : le lait de chèvre pour bébé. Cette possibilité encore récente (depuis 2013) est assez méconnue des parents.

Grâce à l’équipe de Parole de mamans, j’ai eu l’occasion de rencontrer l’équipe de Capricare, 1ère marque de lait infantile de chèvre autorisée en France, et de pouvoir poser de nombreuses questions sur le sujet. 

 

Alors, que pensez du lait infantile de chèvre ?

 

 

Article lié : Produits lactalis : Que puis-je faire en tant que parents face au scandale du lait contaminé ?

 

 

 

Le lait de chèvre pour bébé, un lait infantile comme les autres…

 

La question du choix du lait infantile est importante pour nous étant donné que Charlie est pleinement concerné. Le scandale des produits Lactalis n’a fait que renforcer notre vigilance sur ce sujet. Je savais donc déjà que Capricare n’était pas concerné par le scandale du lait contaminé ce qui était essentiel pour moi.

Pourtant, il faut bien le reconnaître, avant d’accepter l’invitation de Parole de mamans je ne connaissais pas grand chose concernant le lait infantile de chèvre. 

 

Pour rentrer dans le vif du sujet, et même si le lait de chèvre pour bébé est assez récent en France, ce lait infantile est plus largement consommé en Asie, Russie ou encore en Australie.

Ce lait est différent du lait chèvre « classique » que nous pouvons nous aussi consommer quotidiennement. Comme pour le lait infantile de vache, il existe un lait de chèvre adapté à chaque âge de bébé.

 

Il est donc tout à fait possible de donner ce type de lait à un nourrisson.

 

La composition du lait de chèvre est d’ailleurs plus proche du lait maternel et le taux de croissance des nourrissons nourris avec du lait Capricare est similaire à ceux des nourrissons nourris avec une formule issue du lait de vache.

 

 

Article lié : A quel âge arrêter le biberon de bébé ? La réponse à la grande question !

 

 

 

… Mais avec tout de même ses petites particularités

 

– Les bienfaits de ses lipides :

Le lait de chèvre entier est écrémé mais au moment de la fabrication du lait bébé, les lipides laitiers sont réintroduits. Ces lipides servent donc d’acides gras saturés dans le lait bébé ce qui permet de ne pas avoir à ajouter d’huile de palme (un bon point^^). Au final, ce sont les meilleurs graisses qui sont donc conservées dans la préparation de lait bébé.

La conservation de ces lipides permet aussi un meilleur rapport en Omega 3 et Omega 6 du lait bébé.

 

– Le prix de la boîte :

Clairement le lait de chèvre pour bébé est plus onéreux que les formules issue du lait de vache. Vous avez d’ailleurs été nombreux à me demander pourquoi avant ma rencontre avec Capricare. 

L’explication est simple, une chèvre produit moins de lait qu’une vache et demande elle aussi beaucoup d’entretien et de soins. Il faut donc plus de chèvre pour arriver à obtenir les mêmes quantités.

 

– Le gout du lait de chèvre pour bébé :

Ce point vous êtes nombreux à l’avoir soulevé alors pour vous, je me suis soumise à petite dégustation à l’aveugle. Croyez bien que je n’aurai pas essayé sans ça.

J’ai donc fait 2 essais en goûtant d’abord du lait de vache et du lait Capricare en poudre puis en goûtant une préparation avec de l’eau de chacun de ces laits. Et bien, que ce soit pour la version en poudre comme la version préparée, le lait de chèvre est bien meilleur et beaucoup plus doux. Si vous avez un doute (et même si c’est curieux de manger de la poudre^^) je vous invite à faire le test !

 

– Le bio :

Le bio… Cette question là aussi vous me l’aviez posée. Il faut dire que moi aussi cette question me tenait à coeur. Pourtant non, Capricare ne propose pas de lait bébé en version bio.

Le pédiatre présent lors de la réunion avec Parole de mamans nous a expliqué que le bio ne voulait d’ailleurs rien dire car le bio était quand à lui plein de pesticides naturels… Cette déclaration m’a vraiment interpellée sur le moment et je me suis promise de creuser le sujet. Bah oui les peptides naturels sont justement naturels et donc produits par la nature alors pourquoi les mettre au même plan que les pesticides chimiques ?

Ceux dont la transition écologique est plus avancée que la mienne le savent déjà sûrement mais la nature créait ses propres poisons. Sauf que ces poisons elle ne les mets pas partout mais par exemple dans une plante bien particulière et pour des raisons bien précises. Seulement voilà, il semble qu’extraire ces poisons pour les mettre ailleurs peut tout autant perturber l’équilibre naturel de nos cultures que d’autres pesticides. Les insecticides naturels peuvent donc eux aussi être des armes chimiques à ceci près qu’elles sont 100% bio et qui peuvent donc aussi bien repousser les insectes nuisibles que les plus utiles comme les abeilles ou les coccinelles.

Pour en revenir à Capricare, les chèvres sont l’objet d’une sélection rigoureuse et bénéficient de larges pâturages en Nouvelle-Zélande (oui ce n’est pas vraiment ce qu’on peut appeler du circuit court^^) où la réglementation en ce qui concerne le lait bébé est bien plus exigeante que celle en France.

 

 

Article lié : Le choix du biberon pour bébé Charlie : un biberon en verre !

 

 

 

J’espère avoir répondu à toutes vos questions concernant le lait de chèvre pour bébé. Personnellement j’ai appris énormément de choses sur ce lait et je comprends mieux en quoi il est une option très intéressante pour les jeunes parents. Charlie a d’ailleurs testé une boîte à la maison et l’apprécie beaucoup ! 

La question du choix du lait est essentielle pour moi et c’est un sujet sur lequel je reviendrais à nouveau sur le blog 😉

 

lait de chèvre pour bébé

lait de chèvre pour bébé

 

lait de chèvre pour bébé

 

 

lait de chèvre pour bébé

 

 

Commentaires

  1. Claire
    5 avril 2018 / 3 h 04 min

    Effectivement, c’est une alternative qui peut être intéressante surtout pour les enfants intolérants ou allergiques aux protéines de lait de vache. La réponse du pédiatre est un peu bizarre, car justement ce qui est chimique, c’est quand même différents de ce qui est naturel, même si naturel ne veux pas dire exempt de toxicité ! Après, vu la place en Nouvelle-Zélande, je pense pas que ce soit trop pollué par contre, mais c’est pas très local !

    • Julie Olk
      Auteur
      11 avril 2018 / 11 h 04 min

      Oui exactement la pollution n’est pas trop le problème, c’est plus le transport^^

  2. Angie
    5 avril 2018 / 5 h 04 min

    Coucou 🙂 C’est marrant ton article tombe à pic je me posais cette question l’autre soir en mangeant un yaourt au lait de chèvre. On dit qu’ils sont meilleurs pour la santé pour les adultes alors qu’en est-il pour les bébés ? 🙂 J’ai appris beaucoup de choses sur le sujet du coup. Merci !  A bientôt 😄

    • Julie Olk
      Auteur
      11 avril 2018 / 11 h 04 min

      Contente de tomber à pic^^
      ça me fait très plaisir de lire que cet t’article t’aura été utile 🙂

  3. Kel-Ly
    22 juin 2018 / 2 h 06 min

    Hello !

    Très intéressant ton article merci !
    Je n’ai pas allaité pour le premier et je n’allaiterai pas pour le prochain non plus. Et je ne connaissais pas le lait de chèvre en poudre.

    Je suis en train d’écrire un article sur les biberons, je nais citer ton article 😉 ! 

    Bisous 🙂 !

    • Julie Olk
      Auteur
      29 juin 2018 / 11 h 06 min

      Contente que cet article t’ait intéressé.
      Je suis curieuse de lire le tiens 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.