Quand puis-je arrêter de donner du lait 3eme âge à mon bébé ?

lait 3eme âge

 

La question des laits infantiles est toujours un vaste débat parfois un peu sensible.

Sans qu’il y ait pourtant de véritable enjeu sur le sujet nous sommes nombreux dans nos conversation à vouloir le comparer.

Mais le comparer à quoi ?

 

En général le lait infantile est principalement comparé voir même opposé au lait maternel. Il faut reconnaitre que le simple fait que la législation interdise la publicité pour le lait 1er âge ne fait que conforter cette opposition. 

Futurs et jeunes parents s’interrogent sur ce qui conviendra le mieux pour leur bébé.

Je vous l’ai souvent dit mais en ce qui me concerne, je ne pense pas qu’il y ait là de bonne ou de mauvaise décision mais simplement un choix. Et si vous êtes nouveaux par ici sachez que nous avons opté pour le biberon dès la naissance pour de nombreuses raisons.

 

Pourtant une fois que bébé grandit une toute autre question se pose… Quand peut-on arrêter le lait 3eme âge pour du lait normal ? Le lait de croissance est-il vraiment utile ou simplement commercial ?
Cette question vous me l’avez posée sur les réseaux sociaux et à laquelle j’ai eu envie de chercher une réponse 😉

 

 

Article lié : A quel âge arrêter le biberon de bébé ? La réponse à la grande question !

 

 

 

Les vertus du lait 3eme âge

 

Comme je ne suis pas une experte, je suis allée creuser un peu le sujet. 

Le lait de croissance est un lait infantile 3ème âge que bébé découvre vers 10/12 mois. Il en existe plusieurs distribués par différentes enseignes. Tous sont encadrées par de nombreuses normes pour assurer un lait de qualité à nos enfants qui garantissent l’apport nutritionnel dont ils ont besoin.

 

Mais alors que trouve-t-on de plus dans le lait de croissance que l’on ne trouve pas dans un lait « normal » ?

 

En y réfléchissant je crois que c’est la première question qu’il faut se poser parce que si ces 2 laits sont identiques alors il n’y a plus de débat. 

 

 

Après avoir fait quelques recherches il semble que oui… Il y a bien une différence !

Parmis ces différences il y ena certaines qui ne sont pas négligeables puisque le lait de croissance est enrichi en :

– fer (c’est LE principal argument puisque contrairement au reste il est très difficile de répondre complètement au besoin en fer de nos bébés alors que celui-ci est nécessaire à leur développement psychomoteur).

– acides gras essentiels (nécessaires au développement du cerveau et de la vue)

– vitamine D

 

L’autre point positif est sa faible teneur en protéines qui évite ainsi un sucrait de travail inutile aux reins de bébé. D’autant plus qu’il parait qu’un abus de protéine favoriserait l’obésité.

 

Et si vous vous posez la question alors sachez effectivement que l’on ne retrouve pas ces petits plus du lait de croissance dans des laits classiques.

 

 

Article lié : Le choix du biberon pour bébé Charlie : un biberon en verre !

 

 

 

La question de l’arrêt du lait de croissance avant 3 ans

 

Si l’on s’arrête là on a le sentiment que le lait de croissance a bien toute sa place dans l’alimentation de bébé.

Dans ce cas pourquoi cette question fait-elle encore débat ?

 

Certains lui reproche d’être avant un outils marketing expliquant que ce lait coûte bien plus cher qu’un lait classique. Clairement le lait de croissance est effectivement bien plus cher…

Par ailleurs il est effectivement possible de répondre à la plupart des besoins de nos enfants autrement et notamment en diversifiant correctement leur alimentation. On peut aussi leur donner directement de la vitamine D par exemple. 

Là c’est le moment où j’ai une pensé pour tous les parents qui se retrouvent, comme ça peut nous arriver aussi, devant un bébé ayant mieux à faire que de finir (ou même d’entamer) son assiette pour répondre à ses besoins nutritionnels.^^

 

C’est aussi ici que la question du fer reste entière car c’est, je pense, l’apport que l’on ne parviendra pas à combler malgré tous nos efforts. Il semble qu’avant 3 ans nos enfants est besoin de 7 mg de fer / jour. Pour les atteindre sans lait de croissance, cela correspond alors à 100 g de viande ou de poisson par jour (là où bébé en avale normalement 20…).

 

Pourtant certains pensent que la question de la carence en fer est mal documentée en France et qu’il est donc difficile d’établir la plus value du lait de croissance en la matière. 

Il n’est pas rare non plus de voir des comparaisons avec l’étranger comme le Canada où le lait normal est préconisé dès 9 mois.

 

Si vous en discutez avec votre pédiatre il n’est pas rare qu’il vous propose de passer au lait entier avant 3 ans. Pour ce qui est du choix du lait « normal », le lait entier répond mieux aux besoins de bébé (sauf cas d’obésité infantile) que le demi-écrémé.

 

Le lait de croissance est parfois aussi critiqué pour son goût vanillé qui contribue à développer l’amour du sucre chez nos enfants.

Oui parce que c’est sur que tous les petits gâteaux que je lui propose n’y sont pour rien s’il aime le sucre.^^

 

Une petite chose sur laquelle je souhaite revenir est celle des acides gras et plus particulièrement du DHA qui permet le bon développement du cerveau et de la vue. Il n’est pas présent dans un lait normal mais est pourtant très important pour nos enfants . Tous les laits infantiles n’en contiennent d’ailleurs pas tous mais la réglementation doit évoluer et il sera obligatoire dans toutes les préparations bébé d’ici 2020. Cette évolution de la législation témoigne tout de même de l’importance de cette substance.

 

 

Article lié : Produits lactalis : Que puis-je faire en tant que parents face au scandale du lait contaminé ?

 

 

 

Voici les éléments de débats tels que vous pourrez les trouver.

Il y aura toujours quelqu’un pour vous assurer qu’une solution est meilleure que l’autre mais là encore je pense qu’il n’y a pas de mauvais choix si vous êtes prêts à vous organiser pour assurer à votre enfant tous les apports dont il a besoin.

Dans tous les cas je vous invite à en discuter aussi avec votre pédiatre qui saura vous conseiller.

 

Et nous notre solution ? Et bien par ici on aime la simplicité. Je n’ai donc pas vraiment envie de me demander chaque jour si Charlie a eu ou non sa dose de fer (et je pense que la plupart des parents sont comme nous). Nous continuerons donc avec le lait de croissance.

En revanche nous aimons aussi les économies… Alors pourquoi ne pas voir avec noter pédiatre si un biberon sur les 2 de la journée ne peut pas être du lait entier et l’autre du lait 3eme âge ?Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

lait 3eme âge

 

 

Commentaires

  1. Madame Lavande
    15 juin 2018 / 11 h 06 min

    C’est un article qui tombe à pic, je me suis posé la question il y a peu, sans arriver à trancher d’ailleurs ! Pour l’instant nous sommes toujours sur le lait de croissance (la Biscotte prend un biberon par jour). Je pense que la vitamine D ne pose pas problème (elle prend des ampoules en hiver sur prescription, donc pas de risque de carence de ce coté la).
    Après pour le fer je pense qu’il y a la viande, mais aussi certains légumes (épinards, lentilles, fruits secs…) donc je pense que le risque de carence est tout de même faible si l’enfant mange équilibré. Pour le reste effectivement c’est plus délicat.
    Je pense tout de même que nous allons progressivement passer au lait normal cet été, quelques mois avant les 3 ans de la Biscotte donc 🙂 En tous cas merci pour ces infos !

    • Julie Olk
      Auteur
      18 juin 2018 / 3 h 06 min

      Contente que cet article t’ait plu !
      C’est un vaste sujet mais le être informé aide à mieux comprendre les enjeux et à avoir une meilleure transition vers le lait normal je pense. DIs moi comment se passe le changement chez vous ?

  2. elisa
    15 juin 2018 / 1 h 06 min

    ah ben justement c’est aussi une question que je me pose en ce moment. parce qu’en effet manger équilibré devrait être la meilleure solution, sauf qu’on sait que faire manger un enfant n’est pas forcément chose aisée. perso il mange bien mais refuse catégoriquement certains aliments. si j’ai la chance qu’il adore en revanche les lentilles ce n’est probablement pas le cas de tous les parents. pour ma part j’ai décidé de rester en majorité sur le lait de croissance et je vais introduire de temps en temps du lait entier. je vois aussi que depuis ses 24 mois, fiston boit beaucoup moins ses biberons donc de toute manière la façon de faire va progressivement évoluer. en tout cas bel article sur un sujet qui nous concerne tous ! 

    • Julie Olk
      Auteur
      18 juin 2018 / 3 h 06 min

      Coucou,
      Je suis ravie que l’article t’ait intéressé 😉
      Ici, pour le moment, nous avons adopter le même système que vous : lait de croissance et de temps en temps entier.

  3. Mumtwokids
    15 juin 2018 / 5 h 06 min

    Et bien je me posais la question ce matin lors des courses et de mon achat de lait de croissance pour choupette, je me disais tiens et si j’arrêtais…à l’aube de ses deux ans je me dis que c’est possible, elle ne boit plus qu’un biberon par jour donc je vais peut-être commencer le lait entier de temps en temps 

    • Julie Olk
      Auteur
      18 juin 2018 / 3 h 06 min

      C’est une question que nous sommes nombreux à nous poser. Qu’en pense ton pédiatre ?

  4. Paulonie
    16 juin 2018 / 7 h 06 min

    J’avais lu un article d’un pédiatre qui expliquait que le lait entier ne posait aucun problème, et qu’il suffisait au médecin de prescrire des compléments.

    • Julie Olk
      Auteur
      18 juin 2018 / 3 h 06 min

      C’est possible. J’avais lu que le Comité de nutrition de la Société Française de Pédiatrie encourageait plutôt à recourir au lait de croissance mais c’est vrai que notre généraliste nous dit que nous pouvons faire sans.

  5. WorkingMutti
    16 juin 2018 / 8 h 06 min

    Ici on est au lait de croissance pour les jumeaux qui ont un peu plus de 2 ans et demi. Nous ne mangeons pas forcément beaucoup de viande donc j’ai peur des carences en fer. Surtout qu’ils n’aiment pas les légumineuses. en achetant en gros je ne trouve pas que ca coute forcément plus cher que le lait classique. Mais à l’entrée à l’école nous passerons au lait classique.

    • Julie Olk
      Auteur
      18 juin 2018 / 3 h 06 min

      Tu soulèves le point essentiel… Celui du prix du lait de croissance. Clairement je crois que c’est le premier argument pour arrêter pour de nombreux parents.

  6. Madame Bobette
    19 juin 2018 / 4 h 06 min

    Lait croissance chez nous aussi jusqu’à ses 3 ans. Ce n’est pas avec un biberon par jour que nous allons finir ruiné et on fait en fonction des promo. Ma seule exigence est l’absence de vanille. On vérifie toujours la composition avant d’acheter. J’ai peur que sinon par la suite, le retour à un lait sans arôme soit difficile. Ma pédiatre me le recommande, tout comme la diét avec qui je travaille. Je me pose donc très peu de question à ce sujet et j’encourage tout le monde à poursuivre dans cette voie!

    • Julie Olk
      Auteur
      5 août 2018 / 11 h 08 min

      L’absence de vanille c’est aussi quelque chose de compliqué^^
      Tu as des marques à nous indiquer de ce point de vue ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.