Les 5 raisons pour lesquelles j’ai voulu connaître le sexe de mon enfant à l’échographie

connaître le sexe de mon enfant à l'échographie

 5 raisons pour lesquelles j’ai voulu connaître le sexe de mon enfant à l’échographie 

C’est l’heure de la deuxième échographie !

Et avec elle vient une question : Connaitre ou ne pas connaitre le sexe de son enfant ?

Fille ou garçon ? Il ne s’agit pas en réalité de la question du rose ou bleu totalement cliché. Pour moi la réponse à cette question était importante pour réaliser pleinement que j’allais devenir maman.

Pour que ce soit clair, je ne pense pas qu’il faille à tout prix demander à connaitre le sexe de son enfant. Non. Cette décision appartient à chaque couple et tout le monde n’y apportera pas la même réponse. Certains ont donc de très bonnes raisons de ne pas souhaiter connaitre le sexe de leur bébé, des raisons qui leurs correspondent parfaitement et que je respecte.

En ce qui nous concerne Daddy Olk et moi, nous étions d’accord : nous voulions savoir.

En ce qui me concerne j’avais 5 raisons de vouloir connaître le sexe de mon enfant à l’échographie.

Article lié : Comment gérer sa déception à l’annonce du sexe de bébé ?

1) Prendre conscience de la réalité de ma grossesse

Tout le monde n’a pas besoin de cela. Voir son ventre s’arrondir, bénéficier du suivi médical, des échographies, préparer la décoration et les affaires de bébé, prévenir l’entourage… On peut tout à fait prendre conscience de sa grossesse ne serait-ce qu’avec cela.

Seulement voilà pour moi le fait de connaitre le sexe était un plus. Je ne portais pas uniquement la vie, pas uniquement un petit être humain mais… Mon fils !

Pour moi cela a beaucoup compté.

2) Me projeter

Évidement connaitre le sexe aide à se projeter. L’idée n’est pas de dire que l’on se projette différemment selon s’il s’agit d’une fille ou d’un garçon, ce n’est pas le cas (et en plus ce serait reproduire en amont de nombreux préjugés sexistes).

Connaître le sexe m’a aidé à me projeter plus concrètement dans le fait d’être TROIS. Je me suis autorisée à imaginer une vie avec un enfant tout simplement parce que connaitre le sexe rendait tout cela plus concret. Et puis, personnellement je trouve que ça aide à réfléchir aux prénoms.

3) Pour ne pas être déçue

Je pense que certains souhaitent ne pas connaitre le sexe pour se projeter avec les deux et ainsi ne pas être déçu. Pour moi, c’était tout l’inverse !

Depuis bien avant cette grossesse on s’imaginait bien (va savoir pourquoi ?^^) avec une petite fille. Connaître le sexe à l’avance nous a permis d’avoir le temps de déconstruire cette image.

Depuis notre petit Charlie nous a comblé !

4) Pour mettre un terme aux trucs de grand-mère !

« Tu le portes haut se doit être… », « Ton ventre est très arrondi ça veut dire que c’est… ».

Ok les gens, on s’arrête tout de suite. Rangez la poudre de perlimpinpin, les boules de cristal et autres accessoires sympas ! En même temps ça vaut le coup de tenter les prédictions avec un pourcentage de succès à hauteur de 50%.^^

Bref quand on connait le sexe on peut tout de suite dire… STOP ! Fin du débat.

5) Je suis (très) impatiente de nature

Je pense que j’aurai dû mettre celle-ci en premier.^^

Clairement rien qu’à cause de ce trait de caractère je suis incapable ne serait-ce que d’envisager d’attendre le D-Day pour savoir. Pourtant, de la même façon qu’il y a des avantages à connaitre le sexe en avance, il y a aussi des avantages à attendre.

Article lié : Comment annoncer sa grossesse au papa ?

J’avoue ne pas être très fière des deux dernières raisons mais au moins je suis honnête.^^

Et vous, vous préférez savoir ?

connaître le sexe de mon enfant à l'échographie

connaître le sexe de mon enfant à l'échographie

connaître le sexe de mon enfant à l'échographie

connaître le sexe de mon enfant à l'échographie

Commentaires

  1. Charlotte - Enfance Joyeuse
    27 février 2019 / 11 h 02 min

    Je comprends entièrement ton choix ! 

  2. Heleni
    13 mars 2019 / 5 h 03 min

    Pour ma première grossesse, je n’ai pas voulu savoir. J’ai voulu me prêter au jeu de la surprise! 😍
    Mais, malheureusement, lors de chaque écho (j’en ai eu plusieurs), on me laissait des sous-entendus… « Ah bon? Vous êtes sûre que n’avez rien vu là??? » ou « Il a bougé pendant la séance cinéma? Ah ben, ça ne m’étonne pas qu’il aime Star Wars »… donc j’ai fini par presque savoir sans être complètement sûre.. Très agaçant. 😤
    Pour le deuxième, j’ai décidé de savoir (je le saurai en avril). Cela me permettra, d’une part, de me préparer psycologiquement en cas de déception (car c’est vrai, je préférerais une fille cette fois-ci) et, d’autre part, de me préparer d’un côté pratique: quels habits/jouets garder de mon fils? Quels cadeaux demander aux gens qui me demandent conseil? Et puis, cela m’évitera les désagréments des gens (médecins) qui ne peuvent juste pas garder leur bouche cousue. 😯

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.