3 conseils pour préparer la séparation avec les tout petits

 

Driinnggg ! C’est l’heure de la rentrée ! Pour celles et ceux dont les plus petits font leur première rentrée, c’est aussi l’heure de la première séparation. Un changement important pour nos enfants comme pour nous. Entre excitation et frayeur, ce changement est une étape importante. Nouveaux visages, nouveaux horaires, nouveaux copains, nouveaux jeux et nouveaux lieux… Pas toujours facile après une longue période passée ensemble. De notre côté ce n’est pas facile non plus, c’est même parfois plus difficile qu’il s’agisse de l’entrée à la crèche, avec la nounou ou à la maternelle. Ce n’est pas évident en effet de se dire que nous ne serons plus là à chaque instant pour nos petits trésors, que nous risquons d’être absents dans les moments de chagrins ou bien de manquer certains de leurs progrès… Rassurez-vous je ne cherche pas à vous dire à quel point cette rentrée va être difficile^^

Au contraire, l’idée est de vous aider à préparer la séparation avec les tout petits 😉

Je partage donc avec vous les bonnes pratiques que j’ai pu mettre en place pour préparer notre séparation avec Charlie.

 

 

 

La séparation avec les tout petits : côté parent

 

La rentrée de bébé, c’est aussi la nôtre. Pas uniquement parce que l’on partage ce moment avec eux mais aussi parce que, bien souvent, si l’on choisit de faire garder bébé c’est que l’on reprend nous aussi le chemin du travail. Dans le cas de l’entrée en maternelle, la situation peut être différente mais dans tous les cas notre rythme et notre organisation vont également changer.

Entre l’angoisse de la séparation et celle de la reprise il n’est pas anormal d’être un peu stressé.

Il faut dire qu’un bon milliard de questions peu rassurantes peuvent nous traverser la tête : Est-ce qu’il va se plaire ? Est-ce qu’il se fera des amis ? Est-ce que la nounou ou la maîtresse va lui plaire ? Est-ce qu’il va se dire que je ne l’aime plus et que je veux me débarrasser de lui ? Que faire si ça se passe mal ? Et si… STOP !!!

 

Pour aider votre petit bout la première chose à faire est de ne pas paniquer. Votre enfant le sentira. Plus facile à dire qu’à faire, j’en conviens. Détendez-vous, respirez un bon coup et positivez.

 

Votre enfant grandit (mais si c’est une bonne chose). Il se prépare à vivre une nouvelle aventure extraordinaire et il a besoin de vous pour passer ce cap (la preuve qu’il reste encore votre petit bébé). Il va découvrir de nouvelles choses et en apprendre d’autres ; rencontrer de nouvelles personnes et se faire des amis ; découvrir la vie en collectivité et apprendre à partager. Avouer que c’est une belle étape à franchir ? 😉

Alors on positive et on prépare sa séparation avec les tout petits.

 

 

 

3 conseils pour préparer la rentrée avec les tout petits

 

1. Le prévenir et lui parler de la rentrée et de la séparation à venir

Les enfants ont besoin de savoir ce qui va se passer et de s’y préparer. Parler-lui de la séparation à venir à l’avance. Expliquez-lui comment se dérouleront ses journées et ce qu’il aura la chance de découvrir. Attention, je vous rappelle qu’on positive ! On évite donc les « C’est horrible… Nous allons devoir nous quitter ! » et on privilégie les « Quelle chance tu as ! Tu vas aller à l’école, la crèche ou autre ! ».

Bébé ne comprend pas, il ne parle pas encore. Que nenni ! Les enfants ont besoin qu’on leur parle et qu’on les prépare à tout âge. N’oubliez pas encore une fois que ce sont de vraies petites éponges et s’ils ne comprennent pas les mots, ils comprennent sans problème l’intonation de votre voix et ce que vous ressentez.

Charlie n’avait que 3 mois quand il a commencé la crèche et je lui en ai parlé longtemps avant. Le D-Day il n’était pas du tout surpris, lui qui est pourtant si curieux et qui a besoin de tout comprendre.

Vous avez un doute ? Qu’est-ce que vous avez à perdre à essayer de lui en parler en avance ? Au mieux il comprend et au pire vous aurez simplement parlé à votre bébé. Qui sait, peut-être même que d’en parler à haute voix nous aide aussi à nous préparer nous-même.

On en parle donc après tout ce n’est pas tabou.

 

 

2. Encourager et valoriser son enfant

Oui j’imagine bien que vous ne passez pas votre temps à lui dire combien il est nul. L’idée ici est plus tôt d’insister sur tout ce que ce changement va lui apporter de positif mais aussi de le féliciter, de lui dire qu’on est fier de lui et qu’il grandit.

C’est le moment de vendre le truc. Avec Charlie, nous lui avons expliqué la chance qu’il allait avoir de se faire plein de copain mais aussi d’apprendre des choses extraordinaires comme se retourner sur le ventre. En plus, lui expliquer tout ça nous a aussi aidé à nous préparer nous en tant que parents.

 

 

3. Habituer son enfant à ce nouveau rythme

Avec ce changement les horaires et les habitudes des tout petits sont parfois mis à mal. Pour éviter que le D-Day n’apporte avec lui trop de changement, l’idéal est de l’aider à adopter progressivement à son nouveau rythme. Une bonne habitude même pour les parents.^^

A la fin des vacances, nous avons essayé d’aider Charlie à retrouver le rythme de la crèche. Désormais il se réveille à l’heure (même s’il essaye de grappiller encore quelques minutes de sommeil).

Nous sommes même allés repérer les lieux ce qui m’a aussi permis de me projeter dans l’organisation de cette journée.

 

 

 

Le D-Day de la séparation avec les tout petits

 

C’est un peu comme Noël, Youpi !! Enfin, sauf si vous n’avez pas envie de retourner au boulot^^ Le grand jour est enfin arrivé et c’est super (on positive je vous rappelle et aujourd’hui plus que jamais).

Et puis, même si on espère secrètement lui manquer, on aura quand même l’esprit plus léger en sachant que la séparation s’est bien passée.

 

Pour mettre toutes les chances de notre côté, on n’oublie pas les doudous ou les tétines. Charlie a sa tétine à la crèche et son doudou. La veille de la rentrée je dors avec un lange pour qu’il garde mon odeur 😉

 

On lui rappelle pourquoi il est là et à quel point il va passer une super journée. Pourquoi pas même ne pas jouer un peu avec lui et l’aider à se familiariser avec le lieu.

Nous avons mis Charlie sous un portique pour son premier jour car il adorait ça déjà à la maison. Il était tout heureux d’en avoir un à la crèche aussi, ça lui permettait de retrouver un élément familier.

 

Le moment de dire au revoir n’est pas facile alors si on en a la force on essaye de ne pas trop s’éterniser. Inutile qu’il ressente d’un coup le poids de la séparation ou un sentiment d’abandon parce qu’on n’arrive pas à le lâcher ou à partir.

J’avoue que j’aurais bien voulu un câlin de Charlie le jour de la reprise mais il était trop occupé à jouer avec tous les jouets. Quant à son premier jour de crèche la voix de la puéricultrice était trop envoutante pour qu’il fasse attention à moi.

Si la séparation est difficile, rassurez-vous car quel que soit le cadre (crèche, nounou, école) votre enfant est entouré de professionnels habitués à gérer ce genre de situation.

 

Il est parfois possible d’opter pour une adaptation progressive qui peut permettre à votre loulou de prendre ses marques progressivement. C’est ce que nous avons fait pour Charlie où nous avons eu une adaptation sur 4 jours.

 

 

 

Tous les enfants sont différents (les parents aussi d’ailleurs^^) et ont leur petit caractère. La séparation sera donc plus ou moins facile. C’est là toute l’importance de préparer nos enfants et puis, on ne va pas se mentir, les préparer nous aide à nous préparer nous aussi.

J’espère que ces conseils vous aideront à mettre toutes les chances de votre côté pour qu’elle se passe au mieux.

 

Si vous vous apprêtez à laisser votre petit bout à la crèche je vous rappelle qu’une puéricultrice sera l’invitée de la prochaine interview du mois. N’hésitez donc pas à m’envoyer toutes vos questions !

 

Allez, j’attends de vos nouvelles pour savoir comment se passe la rentrée 😉

 

Bonne rentrée !

 

 

 

séparation avec les tout petits

 

séparation avec les tout petits

 

 

Commentaires

  1. Madame Bobette
    1 septembre 2017 / 2 h 09 min

    Je découvre ton blog et comme Madame Lavande, je ne peux que valider ces bons conseils. Ici, la rentrée se fera calmement car dans la continuité. L’année prochaine sera peut-être différente. Affaire à suivre…

    • Julie Olk
      Auteur
      1 septembre 2017 / 5 h 09 min

      Sois la bienvenue ! J’espère que le blog te plaira 😉 C’est super que la rentrée se passe bien. Tu m’intrigues avec l’année prochaine^^ ?

  2. Les Délices de framboise
    1 septembre 2017 / 2 h 09 min

    Encore de super conseils pour cette rentrée : ) C’est vraiment un article utile. 
    Je t’avoue que pour le moment je n’ai jamais eu à me séparer de mon fils car pas de crèche et pas d’école mais ça arrive plus vite qu’on ne le pense. 
    Gros bisous à toi et Charlie <3

    • Julie Olk
      Auteur
      1 septembre 2017 / 5 h 09 min

      Nos bonhommes n’ont pas beaucoup d’écart et à l’allure où ça va ils vont passer le bac demain… Blague à part, c’est bien que tu puisses profiter de lui pleinement et ça n’est pas parce qu’il n’est pas en crèche que l’entrée à l’école sera forcément plus difficile. Je t’avoue que j’aimerais bien que Charlie soit tout à moi plus souvent 😉

  3. mamansurlefil
    1 septembre 2017 / 4 h 09 min

    Encore de jolis conseils… je suis passée par là, et je valide à 100% tes propos même si ne pas s’inquiéter est plus facile à dire qu’à faire ! Mais clairement, si on leur fait confiance, ils trouvent leur place, leur rythme parfois de suite, parfois plus doucement…

    Virginie

    • Julie Olk
      Auteur
      1 septembre 2017 / 4 h 09 min

      Coucou Virginie, Merci pour ton co pammentaire. Je suis d’accord ne pas s’inquiéter n’est pas toujours facile. Pour la reprise de Charlie j’avais d’ailleurs assez peur que ce soit compliqué après 3 semaines H24 ensemble… Alors je lui en parlais beaucoup pour me convaincre aussi et me rassurer^^

  4. Mumtwokids
    1 septembre 2017 / 4 h 09 min

    Voilà des conseils judicieux 😉 me concernant pour le plus grand on est rôdé et pour la petite chez nounou c’est plus simple qu’en crèche je pense d’autant plus que son grand frère est avec elle…ça a faciliter les choses et qu’en je me dis que ça fait presqu’un an qu’elle est chez sa nounou je me dis que ça passe trop vite 😉

    • Julie Olk
      Auteur
      1 septembre 2017 / 4 h 09 min

      C’est bien que le grand est été là pour son adaptation. Je suis d’accord avec toi, je sûre que ça a dû l’aider. Tu as raison en tous cas ça passer trop vite… Charlie aura bientôt un an déjà et il est à la crèche depuis ces 3 mois !

  5. Madame Lavande
    1 septembre 2017 / 9 h 09 min

    Je ne peux que valider ces bons conseils ! Cette année la rentrée est speed mais plutôt sereine chez nous pour autant c’est vrai qu’on a bien expliqué à la Biscotte où elle allait et pourquoi 🙂 (Et sinon ces photos de Charly sont trop mignonnes !! <3)

    • Julie Olk
      Auteur
      1 septembre 2017 / 11 h 09 min

      Je suis certaine que ta Biscotte va adorer faire sa rentrée 😉 Merci pour ton commentaire encore une fois, c’est très gentil. Je suis contente que les photos te plaisent, j’ai de la chance qu’il se prête au jeu^^

  6. Maman Choup's
    6 septembre 2017 / 10 h 09 min

    De super conseils !!!
    Ici, c’etait  un peu dur malgré tout.😟  Mais bon, ce n’est qu’une question de temps je pense. 
    la bise.

    • Julie Olk
      Auteur
      6 septembre 2017 / 10 h 09 min

      Je suis désolée que la reprise du nain ne se soit pas passée idéalement. Maintenant que l’on avance un peu dans la semaine comment est-ce que ça évolue ? Qu’est-ce qui rend cette rentrée un peu difficile ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.