Choisir un livre pour enfant : 7 questions à Lucile, libraire

choisir un livre pour son enfant

Les livres pour enfants ne manquent pas. Loin de là d’ailleurs. Désormais des rayons entiers y sont consacrés ce qui est une bonne chose. Nos tout petits, nos enfants et nos ados ont énormément de choix. Des ouvrages sont pensés spécialement pour eux : du texte aux illustrations en passant même par l’exploration des sens.

Face à ce nombre grandissant des ouvrages la question qui se pose est comment choisir le bon livre pour notre enfant ?

L’enjeu de cette question varie selon les situations : donner le gout de la lecture, redonner envie de lire, montrer à son enfant qu’il peut lire seul ou bien encore le ramener à des loisirs plus reposants et éloignés des écrans.

Lucile est libraire et a pris le temps de répondre à toutes vos questions.

1) Il y a beaucoup de livres pour enfant et j’ai parfois l’impression que ce sont des gadgets avec du bruit, des gommettes, ou des textures en pagaille à des prix importants. Quand commencer à faire lire son enfant et à quel âge (ma fille a 2 mois) ?

Mon approche a forcément évolué depuis la naissance de ma fille (qui a 6 mois) : j’ai pu observer, au quotidien cette fois, l’attention incroyable qu’un tout-petit porte aux livres, au rythme de son évolution sensorielle.

Dès les premières semaines, les tout-petits sont réceptifs aux images très contrastées (noir/blanc), aux sons bien sûr (voyez l’effet de votre voix pour le bercer !), et à partir de plusieurs mois la motricité se met en place : les livres à toucher, qu’ils aiment manipuler en soi, et avec différentes matières à appréhender, sont alors intéressants à leur montrer.

Ce qui est vrai pour les jeux l’est aussi pour les livres : rien ne sert de noyer un tout-petit d’un trop plein d’informations (avec en effet une multitude de gadgets). Il est préférable de choisir un livre en mettant l’accent sur un sens à la fois, par étapes : la vue, l’ouïe, le toucher…

Article lié : Déjà en quête de cadeaux de Noël ? Découvrez le Top 5 des mangas pour ado !

2) Mon fils a du mal avec l’apprentissage de la lecture. Comment est-ce que je peux savoir si un livre (au-delà du thème) est vraiment adapté à son niveau de lecture ? Dois-je être vigilante sur certaines choses en particuliers ?

Avant de définir si un livre est adapté, il est important de vérifier ce qu’il y a derrière la difficulté de lecture : celle que je rencontre souvent vient de la dyslexie, mais aussi de manière plus banale d’un problème de vision (résolu parfois par de simples séances d’orthoptie), qui créent beaucoup de blocages quand ils ne sont pas diagnostiqués !

Par ailleurs, il faut être vigilant avec la notion « d’âge » pour les lecteurs. Les niveaux d’apprentissage varient beaucoup d’un enfant à un autre, et les indications d’âge des éditeurs derrière les livres servent avant tout à rassurer les parents ! Chaque enfant suit son propre rythme, il n’est pas en retard si, à 7 ans, il est plus à l’aise en lisant des livres « à partir de 6 ans » !!

L’inverse demande plus de vigilance : pour un enfant très à l’aise dans l’exercice de la lecture, il faut tenir compte de la maturité pour ne pas lui mettre entre les mains des ouvrages non adaptés.

Dans tous les cas, il me semble essentiel de ne pas forcer, de ne pas décourager, de favoriser au maximum une approche par le plaisir.

Par exemple en l’impliquant dans le choix d’un livre, en l’emmenant en librairie, en bibliothèque…

Enfin, même si un enfant a l’âge de lire tout seul mais qu’il rencontre quelques difficultés, pourquoi pas continuer à lui lire des histoires ? C’est rassurant, cela donne confiance, et immerge dans un vaste monde qu’il sera d’autant plus incité à parcourir seul, petit à petit.

3) Quand je demande à mon petit-fils quel style de livre lui fait envie, il me répond de manière très évasive : « drôle où il se passe des choses ». Comment savoir si un livre peut lui correspondre et quel livre choisir pour un enfant de 9 ans ?

Je vous rassure, la plupart des adultes non plus ne savent pas ce qu’ils veulent lire ! C’est exactement à ce moment que notre métier de libraire, de passeur, intervient.

Un bon point de départ est de discuter avec lui de ses lectures : celles qu’il a aimées et pas aimées. Dans la vaste production de livres pour enfants, on affine ainsi le choix, on propose une sélection. Je conseille souvent aux enfants de prendre le temps de s’asseoir, lire quelques pages, de « sentir » le livre.

Le secteur de l’édition jeunesse a beaucoup évolué et s’est beaucoup diversifié : on peut se sentir perdu. Rien ne vaut alors le conseil de votre libraire indépendant pour vous aider à vous repérer.

Une chose dont je suis certaine : il existe des livres pour tous les goûts. Un enfant qui n’a pas de difficultés pour lire mais pense ne pas aimer lire est souvent un enfant qui n’a pas encore trouvé le livre qui lui correspond et qui va créer un effet d’entraînement vers d’autres lectures.

4) J’ai une ado à la maison. Elle ne lit pas beaucoup mais quand elle accroche elle ne décolle plus. Comment faire mouche car quand je lui propose des livres que j’ai aimé à son âge elle n’est pas convaincue ?

C’est en effet très classique que les enfants/ados ne soient pas tentés par les livres proposés par leurs parents ou frères/sœurs.

Par méconnaissance de la grande diversité de la littérature jeunesse actuelle, il faut dire que le

regard adulte est souvent suspicieux à l’égard des livres dévorés par les ados.

S’intéresser d’abord à ce que lit un jeune, le questionner sur sa lecture, me paraît un bon point de départ pour rebondir ensuite sur ses propres lectures que l’on peut avoir à cœur de transmettre.

Bien sûr rien ne sert de forcer ni d’imposer.

Article lié : Offrir un livre pour ado : retrouvez le Top 5 testé et approuvé !

5) Je trouve les livres très formatés même pour les plus jeunes. Papa lit le journal, maman fait la vaisselle et la princesse attend sagement dans sa tour qu’un preux chevalier débarque. Comment trouver des livres loin des stéréotypes ?

Des maisons d’édition comme Talents Hauts proposent justement des albums et romans qui renversent ces stéréotypes. De plus en plus d’éditeurs intègrent à leur catalogue des ouvrages en ce sens. Le livre à succès « Histoires du soir pour filles rebelles, 100 destins de femmes extraordinaires » aux éditions Les Arènes, est formidable à raconter aux petits garçons et petites filles à partir de 5 ans ou à lire tout seul à partir de 8 ans.

6) Comment se tenir à jour des nouveautés qui peuvent intéresser nos enfants ?

Au sein des librairies et bibliothèques bien sûr, qui ont souvent un système de newsletter avec leurs coups de cœur, mais également par le biais de revues comme La revue des livres pour enfants, qui est une véritable mine d’or.

Bien sûr pour ceux qui en ont l’occasion, le salon du livre jeunesse à Montreuil, une fois par an,

permet de s’immerger dans la production éditoriale du moment.

7) Mon fils n’aime pas lire. Est-ce que les bandes dessinées et les mangas peuvent être une bonne approche ?

Absolument. Là aussi, il existe des séries formidables susceptibles de l’accrocher. Tout dépend de son âge, mais la science fiction est aussi un réservoir de lectures passionnantes. Il est intéressant aussi de créer des passerelles : une bonne adaptation en bande dessinée d’un roman (comme La horde du contrevent, ou A la croisée des mondes) peut être une amorce judicieuse pour donner ensuite envie de lire le roman.

Article lié : Des idées pour un cadeau de Noël original

Lucile a 33 ans et a suivi une formation en Prépa littéraire, Maitrise d’histoire, MBA de gestion d’entreprise.

Pourquoi avoir choisi de devenir libraire ?

Je n’ai pas le sentiment d’avoir « choisi » ce métier mais qu’il s’est imposé à moi, le jour où j’ai découvert que je pouvais monter mon entreprise, lors de la dernière année de mes études. Forcément, ce serait une librairie-café. Forcément, c’était le métier de ma vie. Ce fut une évidence dont je me souviens encore, 10 ans après !

Les raisons : par passion pour les livres bien sûr, mais aussi et tout autant pour la liberté et le plaisir de créer un univers qui évolue en permanence, un lieu de rencontres et de vies.

Sans la transmission et le partage, un livre n’est rien d’autre qu’un objet qui prend la poussière dans une étagère !

choisir un livre pour son enfant

Commentaires

  1. WonderMumBreizh
    30 avril 2018 / 1 h 04 min

    En tant que grande fan de livres, j’ai appris plein de choses sur le rapport livre/enfant. Merci pour tes questions pertinentes et Merci à lucil d’y avoir répondu avec précision.

    • Julie Olk
      Auteur
      29 mai 2018 / 4 h 05 min

      Merci beaucoup ! Par contre les questions sont celles des lecteurs donc si tu en as pour les prochaines interviews n’hésite pas à les envoyer 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.