Bien préparer la rentrée des classes : 7 questions à Amandine, Maîtresse d'école

ma rentrée scolaire

Septembre approche et avec lui arrive la rentrée scolaire. Première rentrée, nouvelle école, retrouvailles des copains et copines, joie, impatience, stress ou angoisse… La rentrée de nos enfants est aussi un peu la notre.

Alors comment bien préparer ma rentrée ?

Que vous soyez du genre à anticiper la rentrée ou plutôt du genre à tout faire à la dernière minute vous avez forcément des questions qui vous préoccupent.

Pour vous aider à y voir plus clair, voici l’interview d’Amandine, maîtresse d’école.

Elle revient sur les questions que vous avez souhaité lui poser.

1) Que faut-il faire comme travail d’été pour éviter la déperdition estivale ?

Une année scolaire est intense. La plupart des élèves sont épuisés dès le mois de juin par ce rythme de travail soutenu. Il est, selon moi, essentiel de leur permettre de réaliser une réelle coupure avec l’école.

Si vous souhaitez remettre vos enfants « dans le bain », cela peut se faire deux ou trois semaines avant la rentée, à travers des temps quotidiens relativement courts (une heure). Vous pouvez prendre appui sur des cahiers de vacances (qui sont pour la plupart relativement bien conçus). Il existe également des logiciels éducatifs gratuits en ligne (qui présentent un attrait plus important pour les enfants) ou encore des jeux ludiques ou éducatifs en vente dans les magasins spécialisés.

Par ailleurs, pendant cette « pause » (juillet/début août), vous pouvez inciter vos enfants à lire un ou plusieurs livres. Mais il est important de leur laisser la liberté de choisir leur(s) lecture(s) – romans, albums, bande dessinées… ou autres – afin que ces moments restent de la lecture plaisir.

2) Ne vaut-il pas mieux ne pas travailler ni lire pendant les vacances qui sont faites pour se reposer ? 

Il n’y a, en effet, aucune obligation au « travail estival ». Cela doit rester une décision personnelle. L’année scolaire reprend généralement en douceur. Si votre enfant n’est pas en difficulté, il n’aura aucun souci à se remettre au travail.

Si votre enfant présente quelques lacunes, je conseillerais de travailler au moins sur les compétences les plus fragiles. Mais encore une fois, cela est un choix laissé aux parents.

3) Mon fils a fait un bon CP mais reste un peu fragile en lecture. Comment l’aider à travailler pendant les vacances et surtout à ne pas appréhender la rentrée ?

Vous pouvez essayer de travailler de manière détournée et ludique. Par exemple, lui faire lire des panneaux publicitaires, des enseignes de magasins rencontrées en voiture, des panneaux routiers. Fabriquer et décoder de syllabes sous forme de jeux, etc.

Il est essentiel de ne surtout pas créer de blocage en travaillant sur des supports classiques utilisés en classe.

Pour ne pas que votre enfant appréhende la rentrée, il ne faut pas que les parents insistent trop sur la réussite nécessaire à l’école. Présentez la rentrée dans un premier temps comme le moment où votre enfant va retrouver ses copains. Lui expliquer qu’il va débuter une nouvelle année, revoir des choses qu’il connaît déjà et acquérir de nouvelles connaissances, qu’il faudra travailler régulièrement mais que ce ne sera pas forcément plus difficile que l’année précédente. Et surtout, insister sur le fait que les erreurs et parfois les difficultés, font partie du processus d’apprentissage. Il ne faut pas en avoir peur. Ce qui est important à l’école c’est d’essayer de faire de son mieux.

4) Ma fille rechigne à se mettre au travail que ce soit à l’école avec son maître comme avec nous avec son cahier de vacances. Elle rentre en CE2 et tout ce qui se rapporte au travail est toujours l’objet de disputes et de négociations. Je ne sais pas quoi faire d’autant plus qu’elle n’est pas vraiment au niveau. Que faire?

Si vous en avez la possibilité, il faudrait tenter de débloquer la situation  en faisant intervenir une tierce personne pour l’aider à faire ses devoirs.

Cette personne peut être un(e) ami(e) de la famille que votre fille apprécie. Il existe également dans de nombreuses villes des associations d’aide aux devoirs animées par des retraités, des étudiants, etc. bénévoles.

Les disputes et négociations, pour beaucoup d’enfants, sont un passage obligé. Cela peut parfois durer plusieurs années… Elles ont tendance à disparaître lorsque l’enfant a la maturité suffisante pour comprendre l’intérêt de son travail dans le cadre de l’école pour lui-même (et non plus pour faire plaisir aux parents ou à la maîtresse).

5) A partir de quand faut-il reprendre le rythme de l’école ?

Je conseillerais que la famille entière reprenne un rythme respectant un temps de sommeil suffisant pour les enfants une quinzaine de jours avant la reprise.

A chaque rentrée, les enseignants voient dans leurs classes des enfants qui mettent une à deux semaines à retrouver un rythme. Ils sont fatigués, manquent clairement de sommeil et cela est dommageable pour les apprentissages.

6) Comment préparer sereinement la rentrée et la première séparation avec les plus petits qui vont aller à l’école pour la première fois ?

Cette première rentrée inquiète bien souvent beaucoup plus les parents que les enfants. Ces derniers sont, pour la plupart, excités de faire leur entrée à l’école, c’est une fierté.

Si toutefois le moment de la séparation est difficile, faites confiance à l’enseignant qui est habitué à ces situations. Il saura trouver les mots ou activités qui apaiseront les craintes de votre enfant.

De plus, sachez que la plupart des écoles maternelles organisent une rentrée échelonnée, en présence des parents. Elle permet aux enfants de s’approprier les lieux, de faire connaissance avec les adultes de l’école et les autres enfants de manière progressive et moins brutale. Souvent, cela supprime les craintes que peuvent ressentir les enfants.

7) Faut-il acheter les fournitures en avance ou attendre la rentrée ? 

Souvent, les listes de fournitures demandées par niveau de classe sont données avant les grandes vacances ou affichées quelques jours avant la rentrée à l’entrée de l’école.

Si ce n’est pas le cas, la liste sera donnée à votre enfant le jour de la rentrée. Vous pouvez toutefois acheter les basiques (stylos, crayons, règle, trousse, ardoise, crayons de couleur, cahier de brouillon) pendant l’été pour éviter la cohue de début septembre.

ma rentrée scolaire

Amandine a 30 ans et a suivi une formation en Master d’histoire puis à l’IUFM d’Aix-en-Provence, CRPE 2010.

Pourquoi avoir choisi de devenir enseignante ?

C’est une envie que j’avais depuis mes 6-7 ans (comme beaucoup de petites filles sans doute).Adolescente puis adulte, j’ai toujours adoré le contact avec les enfants. Les voir évoluer scolairement et humainement durant une année scolaire est une chance, quelque chose de très enrichissant.

ma rentrée scolaire

Commentaires

  1. Les Délices de framboise
    25 août 2017 / 9 h 08 min

    Je n’en suis pas encore là avec mon fils mais sincèrement j’ai beaucoup aimé cette interview et je pense qu’elle sera utile à beaucoup de parents ! 
    J’aime vraiment de plus en plus ton blog ma jolie 🙂 
    Je ne sais pas si Amandine va lire les commentaires mais je trouve qu’elle fait un beau métier, on ne rend pas assez hommage à toutes ces personnes qui croiseront la route de nos enfants et qui de près ou de loin vont les aider à grandir ! 
    Bises

    • Julie Olk
      Auteur
      25 août 2017 / 10 h 08 min

      Merci pour ton adorable commentaire 🙂 Je pense qu’Amandine lira ton commentaire 😉 Tu as raison, en tous les cas les enseignants jouent un rôle fondamentale pour nos enfants. Je pense que l’on peut même dire qu’ils ont un rôle déterminant, clé. J’ai la chance de voir dans le cadre de mon travail à quel point ils sont investis et je les en remercie sincèrement !

      • Amandine
        28 août 2017 / 1 h 08 min

        Merci beaucoup!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.